Orléans & son AgglO

Portrait de Jean Chaudière, marinier du Rhône

Publiée le

Le Festival de Loire est avant tout un lieu de rencontre. L’occasion pour nous d’échanger avec Jean, un marinier du Rhône venu nous présenter son bateau et ses traditions

Festival de Loire

Portrait de Jean Chaudière, marinier du Rhône

Rencontre avec un marinier du Rhône

Depuis son plus jeune âge, Jean Chaudière navigue sur le Rhône, qui est son terrain de jeu. Depuis 2000, il effectue un travail de collectage d'informations sur le fleuve dans le but de transmettre l'histoire de la marine du Rhône.

En 2007, il débute la construction d'une barque du Rhône, La Rodanenca, avec l’aide d’un ancien menuisier. Malheureusement, le bateau n'existe plus aujourd’hui, victime d’un éboulement.

Aujourd'hui retraité, Jean se consacre à son activité de préservation du patrimoine et à l'initiation des plus jeunes à la navigation. La transmission du savoir et de la passion, c’est important !

Malgré son attachement pour le Rhône, Jean nous confie qu’il aurait aimé habiter sur la Loire, un fleuve vivant sur lequel on peut naviguer.

Un bateau du Rhône et un métier à corder à découvrir sur le Festival de Loire

Pendant les cinq jours du festival, venez découvrir La Ratamare, une barque à fond plat du Rhône de 5m40 de long équipée de deux avirons et dirigée à l’aide de grandes pagaies. Cette barque servait au transport de bois et de matériel sur le fleuve. C’était également un moyen de transport lors des crues du Rhône.

Elle a été fabriquée dans un lycée agricole près de Nîmes il y a une dizaine d'années. L’originale, construite avant la guerre, est aujourd’hui un objet d'exposition.

Savez-vous ce qu’est un métier à corder ? Pendant le festival, venez à la rencontre de Jean pour le découvrir ! Le marinier vous accueille et mettra en route son métier à tisser plusieurs fois dans la journée, pour tout vous expliquer. Pour le retrouver, cherchez le drapeau occitan !

Vous pourrez également prendre le temps d’admirer quelques photos de pêcheurs du Rhône du début du XXe siècle. Découvrez avec émotion les photos d’une femme de 89 ans, une amie de Jean, véritable mémoire vivante du Rhône...

Nul n'est prophète en son pays. La batellerie du Rhône est plus connue sur la Loire que chez nous.”

Le Festival de Loire et la Renaissance vus par un marinier

Présent sur les quai d’Orléans pour le Festival de Loire depuis 2007, en tant que participant ou spectateur, Jean est désormais un habitué de ce beau rassemblement.

Ce qui lui plaît au Festival de Loire ? La mentalité des gens de Loire et leur passion pour le fleuve, l'ambiance et le fait de se retrouver entre passionnés.

Entre passionnés, on se comprend !”

Lorsque l’on évoque la Renaissance, le marinier nous parle des échanges commerciaux par le fleuve, véritable autoroute de l'époque, de la tradition des mariniers du Rhône, des nombreux bâtiments construits à cette époque… En bref, de l’importance des fleuves depuis la Renaissance !