Orléans & son AgglO

Budget 2018 de la mairie d’Orléans

Voté en conseil municipal le 11 décembre 2017, le budget 2018 de la ville d’Orléans signale la pleine entrée dans l’ère métropolitaine.

Dorénavant, Orléans Métropole assure l’ensemble des compétences transférées en 2017 en matière d’espaces publics (voirie et propreté principalement), d’urbanisme, de tourisme, de valorisation du patrimoine naturel et paysager, de l’eau potable, des réseaux d’énergie, auxquels viennent de s’ajouter le Parc floral d’Orléans La Source et l’Ecole supérieure d’art et de design (Esad). Ce budget municipal 2018 tient donc compte de ces transferts de charges mais aussi de personnel.

RESPECT DE LA STRATÉGIE FINANCIÈRE

Si le champ de compétences évolue, la stratégie financière d’Orléans demeure pour répondre aux objectifs de proximité et de rayonnement que la ville s’est fixés. En résumé :

- stabilité de la fiscalité locale : 20,99% pour la taxe d’habitation (inchangée depuis 1996) et 29,81% pour la taxe sur le foncier non bâti. A noter qu’Orléans mène une politique volontariste d’abattements qui représente une réduction du produit fiscal de 7,4M€

- maîtrise des dépenses de fonctionnement avec une baisse de 11,7 M€ des charges de personnel en raison de transfert vers Orléans Métropole et une stabilité des charges de gestion autour de 53,1 M€

- dynamisme de l’investissement de 58 M€ soit 48 M€ portés par la Mairie et 10 M€ réalisés par Orléans Métropole au titre des compétences transférées

- maîtrise de la dette globale, autour de 120 M€

Le respect des équilibres financiers revêt, en outre, un enjeu majeur avec la réforme de la taxe d’habitation et la contractualisation à venir entre l’Etat et les collectivités sur l’évolution des dépenses, la maîtrise des besoins de financement et de désendettement.

investissements

LES PRINCIPAUX PROJETS

183,2 M€ seront consacrés, en 2018, aux projets et aux actions d’Orléans, avec pour fil conducteur, l’environnement et le développement. Parmi les principaux projets :

  • la rénovation de la piscine de La Source : 4 M€
  • la construction d’une école maternelle à Michel de la Fournière : 3 M€
  • la poursuite du projet Carmes-Madeleine : 2,6 M€
  • la restructuration du MOBE (muséum) : 2,5 M€
  • la réhabilitation du groupe scolaire Romain-Rolland : 2 M€
  • la création du centre aqualudique (site de l’ancienne prison) : 2 M€
  • le lancement du projet CO’Met : 1,8 M€
  • l’aménagement de la Maison de santé pluridisciplinaire à St Marceau : 1,8 M€
  • les aménagements du stade omnisports de la Source liés à la montée en Ligue 2 : 1,7 M€
  • la poursuite de la Convention territoriale Argonne : 1,3 M€
  • la rénovation du secteur Chardon : 1,1 M€
  • la transformation de la friche Dessaux (vinaigreries) en équipement culturel : 1 M€

PRIORITÉ À L’ÉDUCATION…

Premier budget de la Mairie, l’éducation dispose de 35,2 M€ pour accompagner un programme d’investissement en pleine accélération dans les écoles. 24,4 M€ sont fléchés vers le secteur social pour soutenir l’action du CCAS (8,78 M€) et des associations œuvrant dans ce domaine. Troisième poste important : le sport, avec un budget total de 20,6 M€ permettant de soutenir les clubs, de réaliser les travaux de rénovation et d’accueillir de grands événements à l’instar de l’Open de tennis, de la Coupe du monde de sabre ou du French-International Challenge de badminton.

Les projets pour la jeunesse et l’animation urbaine ont le vent en poupe : 4,1 M€ dont 3 M€ de subventions à l’Aselqo et aux associations spécialisées. Idem pour la vie des quartiers où sont prévus 500 000 € pour les aménagements de proximité portés par les conseils consultatifs et 300 000 € pour le budget participatif, créé en 2017 et labellisé récemment aux Interconnectés de Lyon.

repartition

… ET À LA SANTÉ

La santé est un enjeu majeur pour lequel Orléans fournit un effort conséquent. Au programme : la construction de la MSP à Saint-Marceau et les études pour une 4e, en centre-ville. Elle vient, par ailleurs, de lancer l’application ACCEO pour faciliter l’accès des personnes handicapées aux services de la Mairie et poursuit sa politique globale d’accessibilité en lien avec les associations. Enfin, 7,2 M€ vont permettre de poursuivre les actions engagées en matière de sécurité et de prévention. 

Si la gestion de l’espace public incombe désormais à Orléans Métropole, certains domaines restent une compétence de la Mairie comme les espaces verts et le fleurissement, pour lesquels Orléans vient d’être récompensée au prestigieux et populaire Label des villes et villages fleuris. Et du côté de l’urbanisme, la Ville déroule et impulse un programme conséquent de rénovation et d’aménagement dans tous les quartiers (cf. carte des investissements par quartiers). 

quartiers

INVESTIR POUR L’ATTRACTIVITÉ D’ORLÉANS

La culture et le patrimoine occupent la 2e place dans ce budget 2018. Les 26,8 M€ prévus vont permettre de poursuivre le développement du pôle muséal, d’impulser des travaux sur le site des Vinaigreries ainsi qu’au Théâtre d’Orléans, et de soutenir une programmation riche : Hors les murs, Voix d’Orléans et installation du Parlement des écrivaines francophones… Les grands événements ne sont pas en reste ! : Fêtes de Jeanne d’Arc, animations des quais durant toute la période estivale, Festival de Jazz aux couleurs du partenariat avec la Nouvelle-Orléans, Nouvel An chinois en lien avec la ville partenaire et amie Yanghzou…

Compétence d’Orléans Métropole, le commerce bénéficie néanmoins d’actions spécifiques : programme d’animations, étude d’impact relative à la création d’une zone touristique, rénovation de locaux commerciaux loués par la Mairie à des artisans d’art…