Orléans & son AgglO

Budget 2018 d’Orléans Métropole

Voté en conseil du 21 décembre 2017 à la quasi-unanimité, ce budget 2018 accompagne Orléans Métropole dans sa première année de plein exercice.

Après une année 2017 consacrée à l’accession au statut de métropole et à l’élaboration d’un projet ambitieux, partagé et porté par les 22 communes, 2018 signale la première année de plein exercice d’un jeune territoire qui ambitionne d’être parmi les quinze qui comptent en France à l’horizon 2030.

Ce budget, d’un montant de 639 M€, intègre l’ensemble des crédits relatifs aux compétences transférées en 2017 : espaces publics, urbanisme, tourisme, valorisation du patrimoine naturel et paysager, eau potable, réseaux d’énergie… Les 487 M€ dédiés aux projets et actions en 2018 témoignent de cette volonté d’investir dans des domaines qui viendront asseoir son nouveau statut, et qui répondent avec une grande réactivité aux besoins des habitants. Orléans Métropole entend agir aux côtés des communes pour assurer un service de qualité.

Budget primitif 2018 : 639,1 M€

Une stratégie financière dans la durée

Dans un contexte de réformes nationales autour des finances publiques (taxe d’habitation et contractualisation à venir entre l’Etat et les grandes collectivités sur l’évolution des dépenses, la maitrise de besoin de financement et le désendettement), la stratégie financière d’Orléans Métropole, inscrite dans la durée, respecte les grands équilibres :

  • des taux de fiscalité inchangés pour les ménages comme pour les entreprises,
  • des dépenses de fonctionnement maîtrisées, autour de 303 M€ tous budgets confondus et transferts de compétences réalisés,
  • un investissement volontariste de 259 M€, qui vient soutenir l’économie locale génératrice d’emplois sur le territoire,
  • une capacité d’autofinancement consolidée de 24,5 M€,
  • la poursuite du désendettement initié en 2013.

Qui finance la Métropole ?

Evolution de l’encours de la dette

Développer le territoire au bénéfice de l’ensemble des habitants

Attractivité – économie : 134,2 M€

Orléans Métropole consacre une part conséquente de son budget vers les grands projets économiques, à commencer par CO’Met (108 M€) qui permettra de positionner le territoire sur l’ensemble de la gamme des événements et manifestations sportives, économiques et culturelles. La création de l’aire événementielle (sur le site du stade de la Vallée) permettra, à l’avenir, d’accueillir les événements organisés sur l’actuel parking du parc des expos et des congrès.

Le soutien au développement des entreprises se traduit par des aménagements comme ceux du 96 rue d’Ambert, à Saint-Jean de Braye, en prévision de la création d’une nouvelle pépinière (1,9 M€). En matière d’innovation, de recherche et d’enseignement supérieur, 5,1 M€ sont inscrits pour réaliser des projets majeurs tels qu’AgreenTech Valley et le campus Madeleine.

Orléans Métropole continue, par ailleurs, de soutenir l’emploi, avec l’organisation de rendez-vous thématiques en lien avec les entreprises, le commerce de proximité et le tourisme, porteur de rayonnement.    

Territoire – proximité : 75,4 M€

La qualité du cadre de vie constitue une priorité d’Orléans Métropole avec 30 M€ consacrés aux travaux sur les voiries communautaires (RD 2020 nord et sud, Carrefour des Chèvres Noires, requalification de la RD 2157) et 38 M€ pour l’entretien et le renouvellement des voiries communales. Enfin, 6,7 M€ seront dédiés à la gestion des déchets avec, notamment, la création d’une 4e plateforme de déchets verts et des travaux importants sur l’usine de traitement des ordures ménagères.

Aménagement du territoire : 53,5 M€

Pour accompagner le développement du territoire, 26 M€ sont fléchés vers le projet Interives et 6M€ à l’aménagement du quartier Dessaux. 2018 verra également les premières opérations sur les zones d’aménagement déclarées d’intérêt métropolitain (Groues et Tête nord du pont de l’Europe). L’aménagement du parc de Loire et les travaux de valorisation du patrimoine (Loire à vélo notamment) se poursuivent avec un budget de 2,7 M€. Les politiques d’habitat et de cohésion sociale : programmes de renouvellement urbain et aides financières à la construction sont soutenues à hauteur de 4,4 M€.

Enfin, côté mobilité, 15,7 M€ vont permettre la création de deux nouvelles stations de tram (CO’Met et Larry), ainsi que des travaux d’entretien et d’amélioration du réseau et de la sécurité des voyageurs. En fonctionnement, plus de 70 M€ sont consacrés aux transports en commun.

Développement durable : 25,4 M€

Le développement et la prévention des risques restent au cœur des préoccupations avec 1,7 M€ dédiés à l’élaboration du Plan Climat Air Energie Territoire, à la stratégie Biodiversité et à l’exercice de la compétence Gemapi (0,5 M€). Les investissements pour le cycle de l’eau représentent 23 M€ dont 9 M€ pour la fourniture d’eau potable, 5 M€ pour la gestion des eaux pluviales et 9 M€ pour l’assainissement.