Orléans & son AgglO

Concours boîtes à livres d'Orléans

Du 21 au 29 juin, votez pour votre modèle de boîte à livres préféré

Trois projets ont été retenus

Le concours de design "Boîtes à Livres d’Orléans" a été organisé par la Mairie d’Orléans en mars 2016. 20 designs ont été soumis par des habitants.  Un jury composé d’élus, de services et d’habitants s’est tenu le 25 avril. Trois projets ont été retenus par les membres du jury. Les trois candidats ont fabriqué leur prototype au Fablab Orléanais entre le 26 mai et le 20 juin. Les trois prototypes sont à présent prêts. A vous de jouer ! Vous pouvez voter jusqu’au 29 juin à minuit en remplissant le formulaire en bas de page.

Le modèle pour lequel vous aurez voté en plus grand nombre sera installé dans les quartiers d'Orléans. Dans un premier temps, une boîte à livres par quartier sera installée. Le gagnant sera connu le 30 juin lors de la cérémonie de remise de prix qui se tiendra à 18h00 à l’hôtel Groslot.

Projet "arbre à lire" d'Eddie Bourgeois

Quelques mots sur le projet

Designer de formation, j'ai toujours travaillé dans le domaine de la création, de l'automobile à l'enseigne en passant par le packaging.

Ayant pris connaissance de ce concours organisé par la mairie d'Orléans, c'est très naturellement que j'ai commencé à dessiner quelques idées. Celle de l'arbre s'est très vite imposée. Symbole de la connaissance, l' « arbre à lire » perpétue la culture. Tendues vers le ciel, ses branches nous élèvent ; son papier nous permet l'édition de nouveaux ouvrages. La simplicité de sa forme et la légèreté de ses matériaux permettent à l'arbre de s'intégrer harmonieusement dans son environnement.

Ces nouveaux arbres implantés dans la ville seront pour les Orléanais, je l'espère, une invitation à échanger de belles lectures.

Projet "Bookbox" de Jeanne Parisot & Etienne Demaumont

Quelques mots sur le projet

La Bookbox est née d'une envie partagée entre Jeanne Parisot & Etienne Demaumont, respectivement jeune Designer et Architecte Orléanais, de collaborer suite à l’appel à projet de la mairie d’Orléans. 

Les qualités d’objet public et participatif d’une boite à livres, le fait qu’elle s’adresse à tous et qu’elle soit mise à disposition de tous dans l’espace public ont été les caractéristiques principales de réflexion pour la genèse de la Bookbox. 

Aussi, au delà de son aspect fonctionnel formel, cet objet doit représenter un repère, aisément identifiable, tout en sachant se rendre discret dans une ville largement classée aux monuments historiques.

Il doit exister sans vouloir s’imposer.

L’aspect modulaire et sériel de la structure en « S » est une allégorie du livre.

Elle symbolise des tranches juxtaposées à la façon d ‘une bibliothèque ou des pages d’un ouvrage et lui donne une légèreté , une transparence permettant de minimiser son impact sur son environnement tout en lui conférant son caractère aisément identifiable.

 Le choix de sa structure en « S », sérielle, modulaire et modulable permet une très grande adaptabilité à son contexte (déclinaison possible en divers matériaux suivant l’environnement d’implantation : bois, métal, pierre reconstituée, bronze, etc.).

De plus ceci permet d’adapter la Bookbox en cas de forte affluence en l’agrandissant de façon à augmenter sa capacité.

Cette structure utilisée sur le coté peut aussi devenir un banc ou une sorte de fauteuil de conversation invitant, là où cela serait possible, le lecteur à s’installer pour lire quelques instants.

 Son design ainsi que son ergonomie la rendent accessible à tous. La Bookbox à été façonnée de façon à être accessible aux personnes à mobilité réduite de part ses dimensions et s’adresse également au mal voyant (utilisation du braille et de contrastes visuels).

 Enfin, pensé comme un véritable mobilier urbain, elle est aisée à entretenir, ne comporte pas d’éléments mécaniques, et à été pensée pour présenter une très grande robustesse.

Projet "A livres ouverts" de Nicolas Brosse

Quelques mots sur le projet

Après avoir travaillé quelques années dans la promotion immobilière à la Rochelle puis à Nantes, je suis revenu l’an passé à Orléans, ma ville natale, pour gérer des projets dans les gares de la région.

Passionné de créations diverses et variées (mobilier, luminaires, peinture), je n’ai pas hésité longtemps pour participer au concours de conception de boîte à livres.

J’ai souhaité une forme stable qui puisse supporter les livres, facilement identifiable dans un environnement urbain, qui évoque des livres à taille humaine ouverts et mêlés.

J’ai la chance d’avoir un papa artisan ébéniste menuisier scieur à Saint-Cyr-en-Val auprès de qui j’ai pu choisir mes planches et commencer à les façonner. Le bois rappelle la matière première du papier et le blanc la couleur des pages. Traité à l’huile de lin naturelle, le bois deviendra gris argenté avec le temps.

Les 8 facettes transparentes permettront à plusieurs personnes de parcourir simultanément les rayonnages (jusqu’à 5 mètres linéaires) et d’afficher les actualités culturelles en regard des portes (non amovibles sur le prototype).

Prolongées vers le bas, d’autres étagères pourraient accueillir des livres pour enfants. L’inscription « Boîte à Livres » pourrait être personnalisée (couleur, taille, police) pour chaque quartier. Et pourquoi ne pas écrire sur le fond blanc quelques citations de vos auteurs favoris.