Orléans & son AgglO

Énergie : le territoire prêt pour sa transition écologique

La métropole orléanaise a adopté son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), véritable feuille de route de la transition énergétique et climatique. 33 actions sont inscrites sur la période 2019-2025, dans nombreux domaines : mobilité, urbanisme, énergie, bâtiments…

« Devenir un territoire à énergie positive à l’horizon 2050 », c’est l’ambition de la métropole orléanaise qui a adopté tout récemment, après un long processus de diagnostic et de co-construction, son Plan Climat Air Energie territorial (PCAET), à l’unanimité du conseil métropolitain. Le territoire enclenche ainsi sa transition énergétique pour lutter contre le dérèglement climatique, réduire sa vulnérabilité face à la fluctuation du coût de l’énergie et favoriser la production d’énergies renouvelables.

Agir et évaluer

Bien sûr, pour tendre vers ce résultat, il va falloir procéder par phases et s’assurer de l’efficacité des actions engagées en procédant à leur évaluation. La première période porte jusqu’en 2025 et se fixe, d’emblée, des objectifs ambitieux :

  • réduire de 12% nos consommations d’énergie,
  • multiplier par 2 nos productions d’énergies renouvelables,
  • diminuer de 17% nos émissions de gaz à effet de serre.

Changer et impliquer

La quasi-totalité des composantes du territoire sont concernées par le plan d’actions : des bâtiments visant la sobriété et l’efficacité énergétique, à l’énergie (renouvelable et recours aux produits biosourcés), en passant par la mobilité (adaptée à la diversité des espaces et respectueuse de l’environnement), et l’urbanisme (résilient et respectueux de la qualité de l’air). La réussite repose également sur la conduite du changement dans les organisations et sur l’implication de tous.

Investir et engager

Une enveloppe de 23,4 millions d’euros (83€ par habitant), dont 19 M€ d’investissement, est prévue pour mener les 33 actions prévues au PCAET durant cette première période 2019-2025. À titre d’exemple : l’ouverture d’une plateforme territoriale de rénovation énergétique à destination des professionnels ; la création d’un observatoire de l’énergie et du climat ; le déploiement du plan vélo (approuvé en juillet 2019) et du projet E-Bus pour tendre vers une mobilité 100% décarbonée ; ou encore l’engagement du Projet territorial agricole et alimentaire pour manger local, de qualité, tout en préservant nos ressources naturelles. 

En suivant cette trajectoire, le territoire espère réduire de 50% ses consommations d’énergie à l’horizon 2050 et de 75% les émissions de gaz à effet de serre, et multiplier par 8 le recours aux énergies renouvelables.

Le contexte

La loi de transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015 a fait évoluer les « plans climat-énergie territoriaux » en « plans climat-AIR-énergie territoriaux - PCAET». Au regard de ces nouvelles obligations et dans l’intérêt du territoire de développer une croissance verte, Orléans Métropole s’est engagée dans la construction de son PCAET. Après avoir réalisé le Profil Climat Air Energie qui présente le diagnostic et le potentiel du territoire, Orléans Métropole a élaboré son Schéma Directeur 2030/2050, assorti d’un plan d’actions portant sur une première période 2019-2025. Le PCAET d’Orléans Métropole a été adopté le 28 novembre 2019 en conseil métropolitain.

S'informer /participer

Si vous souhaitez vous informer et contribuer à la démarche d’Orléans Métropole, rendez-vous sur la plate-forme dédiée au Plan Climat Air Energie Territorial

http://pcaet-orleans-metropole.fr/groupes/concertation-grand-public/