Orléans & son AgglO

Que contiennent vraiment nos poubelles ?

Orléans Métropole a récemment conduit sa 3ème campagne de caractérisation pour dresser le portrait de la poubelle-type sur notre territoire et observer les évolutions à l’œuvre dans nos habitudes de consommation.

Au total un habitant de la Métropole jette en moyenne 504 kg de déchets/an (tous déchets confondus : déchets produits à domicile, déposés dans les points d’apports volontaires, encombrants, déchetteries, verre etc…) dont :

  • 228 Kg/hab/an de déchets dans sa poubelle ménagère (couvercle vert)
  • 43 Kg/hab/an de déchets dans sa poubelle jaune
Qu’est-ce qu’une caractérisation ?

Cette action consiste à prélever des poubelles dans différents secteurs, à les ouvrir et à trier leur contenu de façon très fine : 40 catégories de déchets sont déterminées par un protocole national. Chaque catégorie de déchets est ensuite pesée. Les poids relevés alimentent des tableaux d’analyse permettant par exemple d’observer des différences de composition des poubelles selon les quartiers.

Petit bilan de cette campagne de caractérisation :

  • 42 échantillons ont été prélevés et analysés par les techniciens et conseillers déchets de la Direction des Déchets.
  • Au total 3,5 tonnes de déchets ont été décortiquées (des poubelles grises et des poubelles jaunes)

Cette étude ne dit pas tout sur nos habitudes mais apporte un éclairage très instructif sur nos pratiques de consommation.

Principal constat : Nous avons encore une forte marge de progression pour réduire l’impact de notre consommation. Comment s’y prendre ?

  • Choisir des produits moins emballés pour générer moins de déchets d’emballages
  • Faire la chasse au gaspillage alimentaire
  • Composter les déchets compostables
  • Limiter notre consommation de produits jetables (ex : lingettes, sopalin)
  • Orienter vers le réemploi les objets qui peuvent avoir une seconde vie (ex : vêtements, linge de maison)
  • Orienter vers le recyclage les matériaux recyclables (flacons et bouteilels plastiques, papier, cartons, cartonnettes, briques alimentaires, métal dans le bac jaune, verre dans les bornes à verre)

Si tous les habitants adoptaient ces principes (moins de déchets, un meilleur tri) nos poubelles pourraient maigrir de plus de 50% !

Composition de la poubelle ménagère par grandes familles de déchets : catégories les plus représentatives

  • Déchets organiques : 100 kg/pers/an
  • Textiles sanitaires (couches, sopalin, lingettes hygiène et ménage) : 23 kg/pers/an
  • Papiers cartons cartonnettes : 21 kg/pers/an
  • Plastiques : 14 kg/pers/an
  • Déchets inertes (litières minérales, pots de fleurs, gravats) : 12 kg/pers/an
  • Verre : 9 kg/pers/an
  • Textile : 8 kg/pers/an
Focus sur les déchets organiques :

La part de déchets organiques dans les poubelles grises est très importante et en augmentation par rapport aux précédentes campagnes ce qui est préoccupant. Chaque habitant de la métropole jette en moyenne 100 kg/an de déchets organiques dans sa poubelle ménagère/grise dont :

  • 32 kg/pers/an d’aliments révélateurs du phénomène de gaspillage alimentaire dans les foyers
  • et 60 kg/pers/an de déchets théoriquement compostables

Dans la logique de la réduction des déchets il faut en priorité faire la chasse au gaspillage alimentaire en retrouvant des réflexes simples : faire souvent le point sur le contenu de ses placards, de son frigo, faire sa liste de courses pour n’acheter que ce qu’il manque, lire et comprendre les dates de péremption, cuisiner les quantités adaptées, apprendre à sublimer les petits restes.

2ème voie d’amélioration : composter nos déchets organiques. Cette technique imite ce qui se passe dans la nature et permet de transformer ces déchets en précieuse ressource : le compost, véritable or pour les sols (potagers, jardin d’agrément, parcs…) .Que l’on ait un jardin ou pas, il est souvent possible de composter, même en ville. Sur notre territoire, le compostage partagé se développe en pied d’immeuble, en établissement, émerge dans les quartiers (on vous en dira plus à la rentrée).

Et si vous profitiez de l’été pour faire le point sur ces 2 sujets ?

Besoin d’accompagnement pour vous lancer ? pour engager des projets dans votre entreprise, association, collectivité ? Contactez-nous !