Orléans & son AgglO

La lutte contre le gaspillage alimentaire, toujours d’actualité!

La précédente newsletter évoquait les résultats de la dernière campagne de caractérisation. La part de déchets organiques reste très importante dans les déchets ménagers. Chaque habitant de la métropole jette en moyenne 100 kg/an de déchets organiques dans sa poubelle dont 32 kg/pers/an d’aliments ce qui est révélateur du phénomène de gaspillage alimentaire dans les foyers.

Les causes de ce phénomène sont multiples et se combinent.

La société qui pousse les « citoyens-consommateurs » à acheter au-delà de leurs besoins. Les techniques pour conserver les surplus ou accommoder les restes se sont perdues, nous consacrons moins de temps à la préparation des repas, moins de temps à table et au sein de la famille chacun désire manger ce qu’il veut. Ces phénomènes sociétaux s’ajoutent aux ressorts économiques qui incitent producteurs, transformateurs et distributeurs à déclasser des produits parfaitement consommables mais ne correspondant pas à leurs normes de commercialisation (forme, calibre, ultra-fraicheur).

Au final c’est l’ensemble de la société qui semble avoir oublié que l’alimentation est vitale et que nos aliments ne sont pas des biens de consommation comme les autres.

Les leviers d’actions pour contrer ces phénomènes ne sont pas les même selon l’étape de la chaine à laquelle on s’intéresse. La part la plus importante du gaspillage se situe au moment de la consommation aussi les citoyens-mangeurs ont une vraie capacité à agir

Quelques pistes
  • Pour les repas pris à la maison : déterminez bien vos besoins avant de faire les courses, privilégiez les produits locaux et de saison, fractionnez vos courses pour ne pas stocker trop longtemps les produits fragiles, décodez les dates de péremption,
  • En restauration collective (cantine scolaire, restaurant d’entreprise) : évitez d’avoir les yeux plus gros que le ventre, interrogez les gestionnaires sur leurs pratiques anti-gaspi
  • En restauration traditionnelle : si vous n’avez pas tout mangé, n’hésitez pas à demander un doggy-bag ou gourmet-bag. Les restaurateurs sont de plus en plus nombreux à encourager cette pratique car mettre à la poubelle les plats préparés avec soin est un contresens.