Orléans & son AgglO

Politique de l'eau potable

La qualité de l'eau que nous buvons au robinet dans la métropole orléanaise est régulièrement contrôlée en tous les points du réseau de distribution. Et comme l'eau est une ressource précieuse, Orléans Métropole veille aussi à sa protection.

La production d'eau potable

Mais cette eau, d’où provient-elle ? De deux ressources souterraines : la nappe de Beauce et la nappe alluviale. On compte 30 captages actifs répartis sur 17 communes, qui font l’objet de mesures de protection contre les pollutions diffuses. Le plus important étant celui de l’usine du Val à Orléans. À proximité de ces forages, on trouve également 20 unités de traitement chargées d’adoucir et de désinfecter l’eau (principalement le fer et le manganèse). Puis 35 ouvrages pour stocker l’eau avant distribution.

Le réseau d’eau potable

C’est l’Agence régionale de santé (ARS) qui est chargée d’assurer le contrôle réglementaire de l’eau potable, à la source, au point de mise en distribution et au robinet. Elle effectue plus de 1 000 analyses réglementaires sur l’ensemble du territoire avec un peu plus d’un tiers uniquement sur le réseau d’eau potable de la ville d’Orléans. 

La gestion de l'eau potable de la métropole orléanaise est répartie entre trois entités

Avec le transfert de la compétence eau potable au 1er janvier 2017, Orléans Métropole s’est vue transférée l’ensemble des modes de gestion existants dans les communes. Ceci explique la multiplicité des situations existantes au 1er janvier 2019 :

- Sur 9 communes, le service de l’eau potable est géré en régie (éventuellement accompagné de prestations de services) ;
- Sur 13 communes, le service de l’eau potable est géré par SUEZ ou Veolia Eau, délégataires du service par le biais de 7 contrats de Délégation de Service Public (communaux ou intercommunaux) pour la gestion du service de l’eau potable. La grande majorité de ces contrats arrive à échéance le 31 décembre 2023 ;
- Sur les territoires en régie, Veolia Eau est le titulaire du marché d’exploitation intercommunal des installations de production d’eau potable (usines de production et réservoirs) avec également une échéance au 31 décembre 2023.

Orléans Métropole est également responsable des investissements et de la gestion patrimoniale sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Des réflexions sont engagées afin de rationaliser et harmoniser le service de l’eau potable sur les 22 communes du territoire à partir de 2024.

Quelques ouvrages

Réservoir de la Fosse Belaude à Saint-Jean-de-Braye
Réservoir de Montabuzard à Ingré
Réservoir de Lignerolles à Fleury-les-Aubrais
Réservoir de l’Orée de la Forêt à Saran
Réservoir de l’Echelette à Chécy
Réservoir de La Source à Orléans