Orléans & son AgglO

Muséum d'Orléans pour la Biodiversité et l'Environnement

Le Muséum a fermé ses portes pour faire peau neuve. Il ré-ouvrira fin 2019.

Ouvert au cœur des années 60, puis rénové dans les années 85/90 sur un projet et une muséographie répondant parfaitement aux enjeux de l'époque, il va faire aujourd'hui peau neuve.

Dans une société en profonde mutation, il convient en effet de s'interroger sur les missions et les messages d'un Muséum d'aujourd'hui et de demain. Ce lieu se lance donc dans une réflexion sur ses missions et objectifs afin de définir un projet de rénovation et de refonte de son projet scientifique et culturel. L'ambition est de le transformer en un établissement scientifique à caractère culturel, qui présentera au public les grands enjeux environnementaux de notre société, les fondamentaux de la préservation de la biodiversité et l'avenir de notre planète.

Études architecturales et muséographiques

En juin 2017, la ville d’Orléans accompagnée d’un jury d’experts a choisi l’équipe de maîtrise d’oeuvre qui peut désormais travailler sur la nouvelle enveloppe architecturale et la recomposition de la scénographie intérieure. Cette équipe doit désormais écrire le projet architectural et muséographique avec l’équipe scientifique du MOBE et écrire les cahiers des charges techniques pour les entreprises qui construiront le Muséum.

Le projet retenu

L’agence Joly et Loiret a imaginé un dialogue entre la nouvelle enveloppe architecturale et la scénographie, pour tisser un lien entre les espaces extérieurs et intérieurs du MOBE. Pour la façade du MOBE, c’est le principe d’une double peau bioclimatique qui a été retenu. Colonisée par des végétaux, elle sera partie intégrante de la collection vivante du MOBE et représentera l’une des facettes de la biodiversité et sera le premier élément du discours scientifique

Organisation des espaces

L’entrée et l’accès du Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement seront repensés et plus identifiables pour les visiteurs qui seront accueillis dans de meilleures conditions avec notamment l’installation d’un point d’accueil, d’une billetterie et d’une boutique.

Une colonne vitrée « de réserve visible », en hauteur, sur 200 m2 et sur les trois niveaux, permettra dès l’entrée dans le MOBE de découvrir la biodiversité dans tous ses états. L’objectif est de décloisonner les différentes disciplines qui forment actuellement la biodiversité (géologie, zoologie, ostéologie, botanique...) pour créer du lien entre elles et offrir l’expérience la plus complète possible à tous les publics : des enfants aux adultes visiteurs d’un jour en passant par les scientifiques.

Des trémies seront aussi créées, sur trois niveaux, et offriront aux visiteurs une vue plongeante et immersive sur l’ensemble du MOBE, depuis chaque étage.

Au premier étage, des expositions temporaires seront installées.

Au total, avec plus de 800m2 de réserves, c’est un nouveau parcours de visite au service des collections et de la biodiversité qui sera proposé aux visiteurs attendus au MOBE dès 2019.