Orléans & son AgglO

Cercil – Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’

Lieu de mémoire et centre de documentation, le Cercil – Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’ a pour objectif d’approfondir et d’expliquer le rôle des camps d’internement du Loiret dans la déportation juive, durant la seconde guerre mondiale. En 2018, il fusionne avec le Mémorial de la Shoah.

A partir de 2018

La décision a été prise le 4 décembre 2017 lors d’une assemblée extraordinaire : le Cercil – Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’ fusionne, au 1er janvier 2018, avec le Mémorial de la Shoah (Paris) et confie à sa fondation la gestion de son centre de documentation et lieu de mémoire jusque-là administrés par l’association Cercil.

Créé en 1991 avec le soutien des villes d’Orléans, Pithiviers, Beaune-La-Rolande et Jargeau, le Cercil (Centre d'étude et de recherche sur les camps d'internement du Loiret)  poursuit ce triple objectif de recherche historique sur le rôle des camps du Loiret dans l’internement et la déportation des Juifs durant la seconde guerre mondiale, de mémoire à travers un parcours muséographique ponctué d’archives, de témoignages, de photographies, et enfin, d’éducation et de transmission avec une mise à disposition d’outils pédagogiques à destination du public scolaire.

En 2011, la mairie d’Orléans a permis au Cercil de se déployer sur près de 450 m2 dans une ancienne école, rue du Bourdon-Blanc, et ouvrir le Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’ comprenant, notamment, une salle dédiée aux 4 400 enfants internés dans les camps du Loiret avant d’être déportés et assassinés à Auchwitz. Il dispose également d’un espace d’exposition permanente retraçant le destin de milliers d’internés anéantis par la Shoah, de salles pédagogique et d’archives, ainsi que d’un centre de ressources riche de plus de 3 500 titres traitant de la seconde guerre mondiale, l’internement en France, l’extermination des Juifs…

Cet ensemble fait du Cercil – Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’ un lieu de réflexion, de recherche et de rencontres, ouvert au public, pour que la mémoire reste vivante. En s’adossant à une institution de rayonnement international tel que le Mémorial de la Shoah, le Cercil, aujourd’hui animé par une équipe de 7 salariés, va pouvoir poursuivre son développement, dans l’objectif toujours de la connaissance et de la transmission auprès des jeunes. Cette fusion n’entraîne ni changement de nom ni nouvelle identité graphique afin de respecter l’assise et l’enracinement territorial du Cercil. Son devenir sera, par ailleurs, suivi par une commission composée des soutiens et financeurs historiques du Cercil.

 

Inauguration du Musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv’, en 2011, en présence de Simone Veil, de Jacques Chirac et de Serge Klarsfeld
Hélène Mouchard-Zay, présidente du Cercil et Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah