Orléans & son AgglO

Orléans accueille le Congrès Cosm’innov

Publiée le

Les 24 et 25 mai se tient à Orléans la 4e édition du congrès Cosm’innov, l’un de plus importants rendez-vous scientifiques mondiaux de la cosmétique.

Economie - innovation

Orléans accueille le Congrès Cosm’innov

Cosm’innov présente les dernières avancées de la cosmétologie par une trentaine de conférenciers de renom. Explications de Marc-Antoine Jamet, président de la Cosmetic Valley, et de Christophe Masson, son directeur scientifique.

En quoi Orléans est-elle la capitale scientifique de la Cosmetic Valley ?

Christophe Masson : La Cosmetic Valley a été créée il y a vingt ans. Elle est un pôle de compétitivité depuis dix ans. L’université d’Orléans a été l’une des premières à s’y investir, permettant à la cosmétique d’être considérée comme une science à part entière. Par volonté politique, le territoire du Loiret etl’agglomération Orléans Val-de-Loire en particulier, ont investi ensemble sur cette université pour en faire un centre de référence mondial.

Avec des résultats concrets ?

Marc-Antoine Jamet : Bien sûr ! Pour ne parler que des plus récents, trois grands programmes ont été initiés : « Cosmet’up », porté par le groupe LVMH, est une plateforme d’accompagnement de start-ups et d’entreprises, dans le cadre des « Investissements d’avenir » voulus par l’État ; « Cosmetosciences », financé par la région Centre Val de Loire, pour donner l’assise aux programmes de recherche et de formation ; et, enfin, Orléans est porteuse du groupement de recherche « Cosm’actif », labellisé par le CNRS, qui incite les équipes de recherche à réfl échir sur un domaine scientifique.

Qu’attendez-vous d’un rendez-vous scientifique comme Cosm’innov ?

C. M. : Cosm’innov entérine le choix politique de développement du territoire. Il assied Orléans comme capitale scientifique. Les meilleurs experts mondiaux, chercheurs et industriels viennent faire leurs communications ; c’est la partie visible des ambitions du territoire.

Quels seront les sujets évoqués ?

C. M.: Cinq ont été défi nis par un conseil scientifique dont les membres appartiennent aux mondes académique et industriel. Il sera, notamment, question du vieillissement cutané et de la physiologie de la ride, de la formulation et de la physico-chimie. Les chercheurs ont déposé, il y a quelques mois, le résumé de leurs travaux. Le comité scientifique a arrêté les dossiers acceptés qui seront présentés en plénière. D’autres seront présentés sous forme de « posters » scientifiques.

Qui y attendez-vous ?

C. M. : 300 spécialistes scientifi ques de grande envergure et de nombreuses nations. Pour n’en citer que deux : le mathématicien Dr Reiko Tanaka, de l’Imperial College de Londres, qui a développé un modèle mathématique pour comprendre le vieillissement des rides ; et le Dr Guive Balooch, vice-président de L’Oréal, à l’origine de tout ce que ce groupe a créé dans la beauté connectée. Précisons que les participants viennent chercher les bonnes idées, les partenariats à tisser, savoir ce qui se passe dans le monde et se former. Des étudiants sont également invités pour être sensibilisés aux métiers de la cosmétique.

http://www.cosminnov.com

« VIEILLIR BEAU »

Le 24 mai, de 18h à 20h, dans l’auditorium du musée des Beaux-Arts, le programme Cosmétosciences* propose une conférence grand public sur le thème : « Vieillir beau ». C’est Michel Sellem, initiateur de la « cosmetofood », qui nous parlera de nos habitudes, du fond des âges à nos jours, et nous questionnera sur la qualité de notre alimentation, notre santé et nos habitudes… Quelles sont les conséquences du teint, de la peau et des rides sur notre vie ? Autant de questions qui nous renvoient aux fondamentaux de la cosmétique, ses usages dans la vie courante, sa chimie et les principes actifs, l’effi cacité des crèmes et soins « anti-â ge ». Le 25 mai, l'exposition “des odeurs aux parfums” sera ouverte à tous, à la Maison des sciences (La Source). Elle a été préparée par Cosmétosciences, en écho à Cosm'Innov.

Toutes les infos sur www.cosmetosciences.org

Si vous souhaitez joindre la mairie d’Orléans : 02 38 79 22 22
ou Orléans Métropole : 02 38 78 75 75.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000