Orléans & son AgglO

Ouverture du LAB'O

Publiée le

Il est sans conteste l’un des plus grands incubateurs de start-ups de France. Il ouvre ses portes en bord de Loire à presque une trentaine de jeunes entreprises, toutes animées par l’expérience et le développement dans le monde digital.

Economie - innovation

Le Lab'O à Orléans
Ouverture du LAB'O

Dans les anciens locaux du laboratoire pharmaceutique Famar, les 4 500 premiers mètres carrés ont été réhabilités pour en faire des espaces de travail d’un genre nouveau. Ici, tout le monde participe à la vie de l’incubateur numérique, s’intéresse à la croissance de l’autre, apporte son savoir-faire et profite des expériences d’autrui. « C’est l’esprit solidaire qui prévaut entre nous », confirme Jérôme Richard, fondateur de My Loire Valley et élu « chef de Tribu » au Lab’O. « Chaque entreprise doit se sentir bien, doit trouver les appuis dont elle a besoin pour développer un nouveau projet, des idées nouvelles et, si besoin, être épaulée. » L’objectif est clairement défini : faire naître et se développer les entreprises numériques qui feront la force économique de demain, en France et à l’international.

Le nom du « Lab’O » a lui-même été choisi par les résidents. L’idée n’est évidemment pas étrangère au fait d’occuper un ancien laboratoire pharmaceutique, lieu emblématique de recherche, de développement et de technologie. « On est très au-delà de la pépinière d’entreprises », ajoute Stéphanie Hublin-Besson du pôle « Réseaux, partenariats et prospective » d’Orléans Val de Loire Technopole, structure également installée au Lab’O. « Les entreprises travaillent ensemble pour progresser. Elles se régissent en commun, dans un partage gagnant-gagnant. »

À terme, une centaine d’entreprises numériques pourraient s’installer au Lab’O, après accord du comité de sélection. Certaines resteront quelques mois, d’autres un peu plus, le temps de prendre leur envol. Outre sa capacité d’accueil, le Lab’O propose des services partagés. Accueil occasionnel d’entreprises aux activités connexes du numérique, formation professionnelle, conseils ciblés, wifi fibre optique, copies, etc. Tout est ici conçu pour faciliter le quotidien des jeunes pousses. Vous pourrez aller à leur rencontre le 11 juin prochain, lors des portes ouvertes du Lab’O.

Temps forts du projet

2014 : Décision de transformer le site Famar en incubateur
Début 2015 : Engagement d’Orléans dans la dynamique nationale French Tech et choix du nom du lieu totem "Lab’O"
Avril 2015 : Début des travaux
Mai 2016 : Installation des 20 premières start-ups
10 juin 2016
: inauguration du Lab’O
11 juin 2016
: journée portes ouvertes, de 10h à 19h
À partir de la rentrée : ouverture d’une école de codage, aménagement du 5e étage, installation de l’Industry Lab

Le LAB'O, étage par étage

le Lab'O à Orléans

Au rez-de-chaussée du Lab’O se trouvent les espaces de coworking et l'accueil “Orléans pépinières”. Là sont installés les créateurs potentiels pour quelques semaines « d’incubation ». D’ici la fin de l’année, 800 m2 seront aménagés pour y installer un Industry Lab (fabrication d’objets en pré-série). Un show-room est également prévu pour que les résidents puissent exposer leurs projets et leurs réussites.

1er étage : L’étage est dédié aux entreprises immatriculées. Les jeunes pousses sont accompagnées par Orléans Technopole et peuvent être conseillées par des partenaires banquiers, assureurs et experts comptables qui y auront aussi des bureaux. On y trouve des salles de réunion et de brainstorming.

2ème, 3ème et 4ème étages : Ici, on croise les entreprises qui ont trouvé leur modèle économique. « Quand on commence à se développer, le risque est paradoxalement de se retrouver isolé », explique Jérôme Richard, "chef de Tribu". La proximité est donc faite pour que les entreprises partagent leurs expériences et trouvent de nouveaux débouchés.

5ème étage : Il est appelé à devenir un lieu de réception et d’événements (comme le start-up week-end ou le 17 juin le 1er TEDx Orléans, de 18h à 23h - www.tedxorleans.com). Pour se réjouir du succès des uns, pour inviter les clients des autres, pour faire rayonner le concept et l’esprit de partage du Lab’O.

le Lab'O à Orléans

La tribu des start-upers a élu son Conseil pour un mandat d’un an renouvelable. Il est présidé par Jérôme Richard, entouré de "sages". Une cellule opérationnelle est chargée d’appliquer les décisions du Conseil et de gérer le quotidien du Lab’O. Elle est composée d’institutionnels et de partenaires.

le Lab'O à Orléans

Au rez-de-chaussée du Lab’O se trouvent les espaces de coworking et l'accueil “Orléans pépinières”. Là sont installés les créateurs potentiels pour quelques semaines « d’incubation ».

le Lab'O à Orléans

À terme, une centaine d’entreprises numériques pourraient s’installer au Lab’O

Texte : Stéphane De Laage - Photos : Jean Puyo