Orléans & son AgglO

Intempéries – gestion post-crise

Publiée le

Informations pratiques à Orléans et son Agglomération

Solidarité - santé

intempéries dans l'agglomération d'Orléans
Intempéries – gestion post-crise

Aide d’urgence aux personnes sinistrées

Face à la détresse de ceux qui ont tout perdu dans les inondations, l’État mobilise des crédits pour constituer un fonds d’urgence et permettre aux foyers sinistrés de disposer rapidement d’une aide spécifique destinée à couvrir les besoins essentiels : nourriture, vêtements, accès à un logement…

Cette somme, réservée aux personnes les plus vulnérables, s’élève à 300 euros par personne adulte et 100 euros par enfant mineur. Ce sont les communes, directement ou via leurs centres communaux d’action sociale, qui sont chargées d’identifier les personnes et les familles pouvant bénéficier de cette aide d’extrême urgence et de collecter les pièces justificatives (pièce d’identité, RIB) permettant le versement de l’aide à chaque foyer par virement bancaire.

À l’aide d’urgence mise en place par l’État viennent s’ajouter celles mobilisées par le Conseil départemental du Loiret et le Conseil régional Centre-Val de Loire.

Enfin, la préfecture a mis en place un guichet unique pour les collectivités territoriales, qui leur permettra d’obtenir tous les renseignements sur les dispositifs suivants :

- dotation de solidarité en faveur des collectivités territoriales et de leurs groupements touchés par des événements climatiques ou géologiques,

- fonds d'aide au relogement d’urgence,

- secours d’extrême urgence aux particuliers sinistrés.

Informer et accompagner les communes et les habitants

Pour accompagner au mieux les communes, leurs personnels et les habitants touchés par les inondations, des cellules d’information et d’accompagnement, coordonnées par la Préfecture du Loiret, sont mises en place à partir de ce jeudi 9 juin.

Elles comprennent 3 espaces dédiés à l’aide sociale, l’aide juridique et administrative, et l’aide psychologique, assurée notamment par la Cellule d’urgence médico-psychologique du Samu sur les sites de Chécy, Ormes et Montargis.

Dans ce cadre, le Conseil départemental met à disposition les 7 Maisons du département dont celles d’Orléans Nord (131 rue du Fg Bannier) et d’Orléans Sud (15 rue Claude-Lewy). Elles sont ouvertes jeudi 9, vendredi 10 et lundi 13 juin, de 8h30 à 17h30.

L’Agglomération d’Orléans ouvre également 2 cellules territoriales d’information et d’accompagnement à :

Cellule située au 34 rue de la Herpinière à Chécy

Horaires d’ouverture :

Vendredi 10 juin : 10h à 18h30

Samedi 11 juin : 10h à 17h

Cellule située salle Clément Marot (Place Clément Marot) à Ormes

Horaires d’ouverture :

Samedi 11 juin : 10h à 17h

Lundi 13 juin : 10h à 18 h

Par ailleurs, le Conseil départemental met à disposition les 7 Maisons du Département (MDD) du Loiret. Elles sont ouvertes en semaine de 8h30 à 17h30.

Gestion des déchets

Pour faciliter l’évacuation des objets, mobiliers et matériaux devenus hors d’usage suite aux inondations, la déchetterie de Chécy ouvre de nouveau exceptionnellement le dimanche 12 juin, de 13h à 18h (en complément des horaires habituels, soit en continu de 9h à 18h).

Cette disposition s’adresse prioritairement aux personnes dont les habitations ont été sinistrées, pour déposer notamment les déchets dangereux, ainsi que les équipements électriques et électroniques.

Relogement/assurances

L’Adil 45 met également à disposition des habitants dont le logement aurait été sinistré, une équipe de juristes pour des conseils gratuits (assurances, relations propriétaires-locataires…).

Contact : 02 38 62 47 07, du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30.

Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle

L’arrêté interministériel de reconnaissance de catastrophe naturelle est publié ce jeudi 9 juin, au Journal officiel de la République française. Il indique la liste des 782 communes réparties dans 16 départements pour lesquelles l’état de catastrophe naturelle est retenu. Le Loiret en compte 234, dont Boigny-sur-Bionne, Bou, Chanteau, Chécy, Fleury-les-Aubrais, Ingré, Mardié, Marigny les Usages, Olivet, Orléans, Ormes, Saint-Cyr en Val, Saint-Denis en Val, Saint-Hilaire Saint-Mesmin, Saint-Jean de Braye, Saint-Jean de la Ruelle, Saint-Jean le Blanc, Saint-Pryvé Saint-Mesmin, Saran et Semoy.

Cette liste sera complétée dans les jours qui viennent pour tenir compte des communes pour lesquelles la décrue n’est pas encore achevée ou dont le dossier nécessite des renseignements complémentaires. Cette procédure exceptionnelle va permettre aux sinistrés de bénéficier d’une indemnisation rapide de la part de leur compagnie d’assurance.

Pour rappel : les assurés doivent déclarer à leurs assureurs ou à leurs représentants locaux tout sinistre susceptible de faire jouer la garantie catastrophe naturelle dès qu’ils en ont connaissance et au plus tard dans les dix jours suivant la publication de l’arrêté interministériel constatant l’état de catastrophe naturelle. Ce délai court à compter du lendemain de cette publication, soit à compter du 10 juin 2016.

Un fonds dit de « secours d’extrême urgence » sera abondé et mobilisé pour aider les particuliers les plus vulnérables, en particulier pour l’achat des biens de première nécessité. Les crédits seront attribués par les préfets, en lien avec les centres communaux d’action sociale.

Les collectivités territoriales ayant subi des dégâts en raison de ces intempéries sont éligibles à la « dotation de solidarité en faveur de l’équipement des collectivités territoriales et de leurs groupements touchés par des événements climatiques ou géologiques ». Les subventions accordées à ce titre vont de 30 à 60% du montant total des dégâts éligibles.

Le fonds d’aide au relogement d’urgence sera également mobilisé pour aider les collectivités concernées à assurer l’hébergement provisoire des sinistrés. Les préfets ont reçu pour instruction de se rapprocher sans délai des collectivités territoriales pour les accompagner dans la constitution des dossiers de subvention.

Ils mobilisent également, à l’échelon territorial, l’ensemble des outils de droit commun permettant de soutenir les entreprises industrielles, commerciales et agricoles mises en difficulté par ces intempéries et d’accompagner le retour à une situation normale.

 

 

Si vous souhaitez joindre la mairie d’Orléans : 02 38 79 22 22
ou Orléans Métropole : 02 38 78 75 75.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000