Orléans & son AgglO

Grippe aviaire : risque élevé sur tout le territoire

Publiée le

Par arrêté ministériel du 5 décembre 2016, le niveau de risque d’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire a été relevé et étendu à tout le territoire.

Environnement

Grippe aviaire : risque élevé sur tout le territoire

Il entraîne l’application de mesures précises pour les élevages non-commerciaux, c’est à dire les basses-cours, à savoir :

- le confinement ou la pose de filets pour empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages,

- l’application des mesures de biosécurité strictes telles que définies par l’arrêté du 8 février 2016 également pour toutes les personnes susceptibles de rentrer dans les basses-cours,

- une déclaration de toutes les basses-cours situées en « zones de protection » établies autour des foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). A noter qu’aucune de ces zones n’existe actuellement dans le Loiret. Le responsable de chaque basse-cour concernée réalise cette démarche sur le site : mesdemarches.agriculture.gouv.fr

- une surveillance clinique renforcée : toute mortalité anormale, chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliments doit faire l’objet d’une déclaration immédiate à un vétérinaire sanitaire et à la direction départementale de la Protection des populations.

La notice ci-jointe accompagne les détenteurs dans le déploiement des mesures.

Les rassemblements de volailles vivantes, en particulier sur les marchés, sont interdits, pour réduire les risques de contamination.

Pour plus de renseignements : http://agriculture.gouv.fr/h5n8-les-mesures-de-gestion