Orléans & son AgglO

Tourisme, haut le O !

Publiée le

À l’instar des capitales et villes touristiques, Orléans positionne des « O » dans plusieurs lieux emblématiques pour inviter les promeneurs à faire des selfies et voir ainsi son image voyager dans le monde entier.

Tourisme, haut le O !

Amsterdam, Porto, New York, Philadelphie, Lyon… Et prochainement, Orléans. Au détour de places et de parcs de grandes villes du monde, on croise des objets design, des sculptures géantes ou des lettres capitales qui appellent immédiatement le regard et agissent comme des marqueurs d’une identité, d’un lieu, d’une histoire. Ils invitent à prendre la pose et à faire des selfies qui voyageront, un peu comme des cartes postales, à travers les réseaux sociaux, traduisant le goût ou l’image d’une ville, d’un lieu.

A partir du 11 mai, vous vous surprendrez sans doute à faire vous aussi des photos du grand « O » d’Orléans, installé par la mairie au sud-ouest de la place du Martroi, à quelques enjambées de la statue de Jeanne. Cet ovale, moderne et élégant, identifie la capitale régionale et résonne, aujourd’hui, sur de nombreux supports ou équipements de la ville (Lab’O, CO’MET, MOBE…). Celui de la place du Martroi mesure 3 mètres de haut et a été dessiné par l’artiste orléanais Jean Dubrana. Il est conçu en métal et arbore la couleur bronze en référence au clou d’Orléans et au sable de Loire.
S’il crée la surprise, ce grand « O » s’intègre parfaitement dans son environnement, de sorte qu’il pourra cohabiter avec l’événementiel régulièrement programmé sur la place. Et il permet de réaliser des photos ou des selfies avec la chevaleresque Jeanne en arrière plan. D’autres « O » viendront prochainement agrémenter des sites emblématiques d’Orléans : une succession de 7 éléments, dans un dégradé de bleu et sable de Loire, sur la place de la Loire, et un « O » comme une gravure végétale en acier Corten, au jardin des plantes, visible depuis l'avenue Roger-Secrétain.

visuels : Jean Dubrana