Orléans & son AgglO

Rencontre avec Philippe : La passion du chef mécanicien de l’Hermione

Publiée le

Le festival de Loire, c’est surtout un grand moment de rencontre avec les mariniers et les marins invités. Pour cette 8ème édition, on vous propose de découvrir le portrait de Philippe Malherbe sur la chaloupe de l’Hermione

Festival de Loire

Rencontre avec Philippe : La passion du chef mécanicien de l’Hermione

Invités d’honneur, pour représenter la Charente et porter les couleurs des marins et des mariniers du Pertuis Charentais, nous avons tout de suite était attiré par les couleurs chatoyantes de la prestigieuse chaloupe de l’Hermione, et surtout par les sourires de son équipage, en particulier Philippe Malherbe, membre de l’association l’Hermione-Lafayette depuis le début la construction du bateau et présent pour la première fois au Festival de Loire.

L’Hermione, l’aventure humaine et transatlantique

Aujourd’hui, si ce passionné porte les galons de chef mécanicien du célèbre bateau rochefortais, il est surtout un personnage clé. Philippe se définit comme un homme de l’ombre, veillant à ce que l’équipage ait toujours de l’eau douce, de l’électricité, des sanitaires fonctionnels.

Même si la version originale n’avait pas besoin de son savoir-faire, il a suivi le projet de l’Hermione et a assurer le suivi technique de la mise en marche de tous les équipements contemporains.

Il garde un souvenir incroyable de l’expédition, de l’accueil des américains et aussi du retour de l’Hermione à Rochefort après la grande traversée.

Même s’il n’assure pas à bord le travail de navigation, il est attentif aux différentes manœuvres et n’hésite pas à donner un coup de main à bord. Son plaisir reste aussi de monter en haut du mas, car l’Hermione toutes voiles dehors, c’est juste Whaou !

Reconstruire l’Hermione était un projet de folie technique, mais surtout une aventure humaine. Philippe est fier de la réussite du projet, des rencontres qu’il a fait au sein de l’association. Rien ne peut être laissé au hasard, de la formation des gabiers à la navigation. En effet, on n’improvise pas pour déployer les 2200 m2 de voile en lin. Rien que pour les 272 m2 de toile de la grand-voile, il faut 25 gabiers pour la serrer, nous explique-t-il. Et comme on dit sur l’Hermione : c’est dans le grain que l’on voit le marin !

Dès la construction, il a fallu trouver des professionnels avec des compétences particulières, des spécialistes de la charpente marine au tissage des voiles, chaque étape était une aventure. Les yeux de Philippe pétillent de passion lorsqu’il nous raconte la construction de ce bateau hors norme.

L’Hermione se prépare pour un nouveau départ début février pour une tournée en mer méditerranée. Les 100 futurs gabiers sont déjà en formation. Un partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a permis un recrutement vers un public international.

Son Festival de Loire

Philippe apprécie le Festival de Loire, car c’est pour lui un lieu unique pour rencontrer d’autres passionnés et surtout transmettre au public les fondamentaux de sa passion.

Pour découvrir la chaloupe de l’Hermione-Lafayette et ses 12 rameurs, rendez-vous sur la Loire pour la parade des bateau de l’Ebre et du Pertuis Charentais, tous les jours de 17h30 à 18h30.

La liste des bateaux du festival

Philippe Malherbe sur la chaloupe de l’Hermione

Si vous souhaitez joindre la mairie d’Orléans : 02 38 79 22 22
ou Orléans Métropole : 02 38 78 75 75.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000