Orléans & son AgglO

Plan Climat Air Energie Territorial - réunions publiques

Publiée le

Orléans Métropole s’ engage dans l’élaboration de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) avec pour objectif de définir une stratégie et un plan d’actions à fin 2018.

Environnement

Plan Climat Air Energie Territorial - réunions publiques

C'est une démarche importante pour l’avenir qui vise à atténuer et adapter notre territoire au changement climatique. Lors du Conseil Métropolitain du 28 septembre dernier, le diagnostic et les hypothèses de scénarios à horizon 2030 et 2050 ont été présentés. La prochaine étape doit définir le schéma directeur 2030/2050, qui arrêtera la trajectoire que souhaitera se donner le territoire. Pour construire cette trajectoire, tous les habitants de la Métropole sont invités à participer :

Lors de 3 réunions publiques, qui se tiendront à 20h :

  • lundi 16 octobre Salle Montission à Saint Jean-le-Blanc pour la présentation du diagnostic climat-air-énergie,
  • mercredi 8 novembre à la salle des fêtes d’Ingré sur les conditions d’adaptation de notre territoire au changement climatique,
  • mardi 14 novembre à l’auditorium du Musée des Beaux-Arts à Orléans sur la question de l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Via 1 plate-forme collaborative permettant de prendre connaissance de la synthèse du diagnostic de territoire, de comprendre les enjeux et les scénarios projetés complétée par une cartographie dynamique

Que dit la Loi ?

La Loi de transition énergétique pour la croissance verte, publiée le 18 août 2015, a fait évoluer les « plans climat-énergie territoriaux » en « plans climat-AIR-énergie territoriaux ». Il revient aux EPCI (Etablissements Publics de Coopération intercommunale) de les réaliser et de les adopter avant le 31 décembre 2018.

www.territoires-climat.ademe.fr

Les objectifs internationaux à l’horizon 2050 :

Limiter le réchauffement climatique bien en deçà de +2°C

Les objectifs nationaux à l’horizon 2030 :

- 40 % d’émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) par rapport à 1990

- 30 % de consommation d’énergies fossiles par rapport à 2012

32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie