Orléans & son AgglO

Concours international de piano

Publiée le

13ème édition à partir du 9 mars réunissant pas moins de 40 pianistes de 15 nationalités différentes

Culture

Concours international de piano

Dans le monde entier, on se chuchote que le Concours international de piano d’Orléans n’a pas d’égal. Il est unique. En quoi ? Parce qu’il met en perspective le répertoire pour piano des 20e et 21e siècles et se pique de dénicher les musiciens et compositeurs de demain. La 13e édition, du 9 au 18 mars, réunira pas moins de 40 pianistes de 15 nationalités différentes – dont six Français – minutieusement sélectionnés par Françoise Thinat, fondatrice du concours et aujourd’hui présidente d’honneur, Eric Denut, son successeur, et Isabella Vasilotta, directrice artistique. Les épreuves se déroulent à la salle de l’Institut, du 9 au 14 mars (à partir de 14h), et la finale, au Théâtre d’Orléans, le samedi 18 mars (à 15h).

Jury présidé par Hie-Yon Choi

En prévision de ce rendez-vous, les candidats doivent préparer un programme dense comprenant notamment une œuvre inédite (de leur composition ou écrite pour eux), une œuvre imposée, une œuvre de Claude Debussy, dont on célèbre le centenaire de la mort, ainsi qu’une œuvre de leur choix. Cette année, l’épreuve imposée sera une œuvre d’Hector Parra, écrite pour l’occasion. Ils devront se présenter devant un jury de personnalités du monde musical présidé par la pianiste coréenne Hie-Yon Choi.

Soutenir les jeunes talents

Au-delà du concours, l’association orléanaise organisatrice fait vivre son lien avec les lauréats. Connectée avec toutes les plus grandes institutions de la musique classique, elle organise tournées et actions pédagogiques pour ses talents. Et en alternance avec le concours international de piano d’Orléans, organisé les années paires, l’association propose le concours de piano « Brin d’herbe », pour les plus jeunes. Même répertoire, même émulation, un brin plus ludique et enfantin.

Billetterie et informations sur le site du concours

Le programme