Orléans & son AgglO

Poursuite de l’expérimentation de bus électriques sur le réseau TAO

Publiée le

Orléans Métropole a choisi d'enclencher dès 2019, le renouvellement total de sa flotte pour migrer vers le 100 % électrique

Déplacements

Poursuite de l’expérimentation de bus électriques sur le réseau TAO

Dans le cadre de sa politique mobilité en faveur des transports plus doux et durables, Orléans Métropole poursuit son expérimentation de bus électriques. Après l’arrivée en mai 2017 de 2 bus standards électriques (de marque BYD et YUTONG) sur le réseau TAO, un nouveau véhicule (de marque Heuliez) entre en exploitation le 14 mai 2018. Trois autres autobus suivront d’ici fin 2018, avant le début du renouvellement total de la flotte d’Orléans Métropole prévu à partir de 2019.

À propos du Heuliez - GX 337

Labélisé Origine France Garantie, le GX 337 ELEC est un autobus électrique de 90 places dont 28 assises, équipé d’un moteur de 120/195 KW et de batteries Haute-énergie à Lithium-Ion NMC de 360 KWh situées en toiture et dans le hayon arrière. Son autonomie théorique est de 230 Km (300 Km sans confort thermique). Cela permet au véhicule d’assurer un service sur une journée entière, avec une recharge de nuit au dépôt. Un chargeur interopérable permet alors le rechargement de 3 bus de 2 marques différentes. Selon la puissance du chargeur, entre 3.5 et 5 heures sont nécessaires pour obtenir une charge totale.

Le projet d’Orléans Métropole : en route vers une flotte 100 % électrique

Votée le 18 août 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit notamment la conversion d’une partie des flottes d’autobus en fixant des délais, pour favoriser le développement des transports propres. Orléans Métropole a choisi d’aller au-delà de cette obligation légale, en enclenchant dès 2019, le renouvellement total de sa flotte pour migrer vers le 100 % électrique et positionner le réseau TAO comme le premier réseau électrique de transports urbains de France. Empreinte carbone réduite, absence de nuisances sonores et de vibrations permettant de rendre plus agréable le quotidien des usagers, des riverains et des agents de conduite, innovation technologique, investissement et transformation du métier de maintenance des bus : ce choix énergétique répond à une véritable ambition pour notre territoire de demain. Cette conversion a débuté en mai 2017, par une phase d’expérimentation menée sur des véhicules en location pour une durée de 5 ans. Après l’arrivée des deux premiers bus BYD et YUTONG, un autobus de marque Heuliez entre en service le 14 mai 2018. D’ici fin 2018, 3 autres véhicules viendront s’ajouter à cette expérimentation menée par Kéolis Orléans Val de Loire sur les lignes TAO structurantes qui transportent chaque jour un total de 24 000 voyageurs sur le territoire d’Orléans Métropole. Cette expérimentation permet de tester, en conditions réelles, la consommation d’énergie et l’autonomie dans toutes les conditions d’exploitation, le confort ressenti par les voyageurs, la maintenance la fiabilité du matériel ou encore le système de charge.