Orléans & son AgglO

Cinéma : avant-première avec Kev Adams

Publiée le

Ambiance rentrée des classes en ce vendredi 31 août, au Cinéma Pathé Loire. La salle est pleine d’enfants et d’adolescents en ébullition. La raison de ce joyeux tapage ? Leur idole Kev Adams vient présenter, en avant-première, le film Alad’2.

Sorties - Loisirs

Cinéma : avant-première avec Kev Adams

Avant la séance, l’acteur s’est prêté au jeu des questions-réponses dans la joie et la bonne humeur avec un - jeune - public acquis à sa cause.

Kev Adams : je viens tous les trois mois à Orléans, j’ai l’impression d’habiter dans cette salle ! Je suis très heureux de présenter ce film. On a essayé de pousser tous les curseurs au maximum, au niveau de la comédie, de la magie, des scènes d’action et des cascades. C’est vraiment un film pour toute la famille. Il y a encore plus de blagues que dans le premier.

Quelle était l’ambiance sur le tournage ?

Kev Adams : Pour moi, tourner avec Jamel Debbouze était un rêve de gosse. Il est exceptionnel sur un tournage. Et le reste du casting est assez incroyable. C’est la toute première fois que Jamel, Eric et Ramzy sont réunis ensemble sur un plateau depuis l’arrêt de la série H. On a beaucoup ri tous ensemble.

Le tournage a duré 11 semaines, 55 jours étalés sur 3 mois, ce qui est beaucoup pour un film français. Et il s’est terminé il y a un an. Ensuite, il y a eu 10 mois de post-production pour rajouter, notamment, tous les effets de magie.

Où le film a-t’il été tourné ?

Kev Adams : On a pas mal voyagé. On a tourné au Maroc, à Casablanca, à Marrakech. Puis, nous sommes allés à Paris dans des studios, et enfin dans le Sud de la France, et un peu en Picardie.

 Quel est ton meilleur souvenir de tournage ?

Kev Adams : Je n’en ai pas un en particulier. C’est le film en entier le meilleur souvenir. On s’est beaucoup amusés, malgré des conditions parfois extrêmes. Au Maroc, il a fait 55 degrés quand on tournait. Il y a beaucoup de rires et cela se voit parfois sur certaines scènes, cet œil qui frise, ce fou rire qui menace...

As-tu réalisé toi-même tes cascades ?

Kev Adams : J’en ai fait beaucoup. Pas toutes, sinon je serais mort ! Mais 90% je dirais.

T’es-tu bien entendu avec Jamel Debouzze ?

Kev Adams : Oui on a eu beaucoup d’affinités. On avait envie de travailler ensemble depuis longtemps. Je l’ai rencontré quand j’avais 17 ans. A l’époque, je faisais des sketchs, sur les Grand Boulevards à Paris. Par la suite, j’ai fait le Marrakech du rire. On s’est pas mal croisés mais c’est vraiment sur ce film que l’on s’est rapproché. On a mis toute notre comédie dans Alad’2.

Propos recueillis par Emilie Cuchet, photos Emmanuel Guimier.

En bref :

ALAD'2, comédie de Lionel Steketee

Avec Kev Adams, Jamel Debbouze, Vanessa Guide

Le pitch : Après avoir libéré Bagdad de l’emprise de son terrible Vizir, Aladin s’ennuie au palais et ne s’est toujours pas décidé à demander en mariage la princesse. Mais un terrible dictateur, Shah Zaman, s’invite au Palais et annonce qu’il est venu prendre la ville et épouser la Princesse. Aladin n’a pas d’autre choix que de s’enfuir du Palais… Il va tenter de récupérer son ancien Génie et revenir en force pour libérer la ville et récupérer sa promise.

Sortie Nationale le 03 octobre 2018