Orléans & son AgglO

Projet Parc de Loire

Publiée le

Le concept global de ce projet de Parc Naturel Urbain est présenté au Conseil métropolitain le 27 octobre 2018.

Environnement , Urbanisme - Habitat

Projet Parc de Loire

Soucieuse d’améliorer toujours plus la qualité de vie de ses habitants tout en préservant l’environnement, Orléans Métropole travaille à la définition du programme d’aménagement du projet Parc de Loire.

Cet espace péri-urbain vaste de plus de 340 hectares, bordé par la Loire dans un cadre environnemental privilégié et protégé présente un potentiel unique pour créer un Parc Naturel Urbain (PNU) d’envergure métropolitaine et à rayonnement national, permettant de développer l’offre de loisirs de notre territoire tout en préservant les richesses naturelles et environnementales du site. Le plan guide (concept global du projet) est présenté au Conseil métropolitain du 27 octobre 2018.

Un espace naturel d’exception, bercé par la Loire

Situé au sud de la Loire, sur les communes d’Orléans, Saint-Jean-le-Blanc et Saint-Denis-en Val, ce secteur s’étend sur environ 340 hectares avec notamment : la pointe ouest, matérialisée par la Levée des Capucins, le Rio, l’île de Corse, la base de loisirs, le château et le parc du Bouchet, la carrière, quatre ballastières, le bassin « révolver », le bassin de l’arbre mort et l’étang communal de Saint-Denis-en-Val ainsi que des friches agricoles et forestières situées aux abords.
Au cœur de cet espace se trouve notamment la base de loisirs de l’Ile Charlemagne d’une superficie de 70 hectares permettant la pratique d’activités comme les sports nautiques, la course à pied ou encore le VTT. Par ailleurs, le Bois de l’Ile a lui a été fortement marqué par l’exploitation des carrières qui ont fait place à un paysage varié et composé d’espaces regagnés par la végétation et de bassins de différentes formes et profondeurs. 

Un Parc Naturel Urbain d’envergure métropolitaine

Le projet, situé dans un environnement naturel protégé (Classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, zone Natura 2000 et Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) est articulé autour de deux principes : la protection, la valorisation de l’environnement ainsi que le maintien et le développement des loisirs.

« Ce parc de Loire doit constituer, pour les habitants, un lieu de respiration autour de ces deux dimensions : la nature et les activités variées, compatibles évidemment avec cet écosystème. », résume Matthieu Schlesinger, 1er vice-président d’Orléans Métropole, en charge de l’Aménagement durable du territoire, 

Le plan guide du projet repose sur un juste équilibre entre zones de fréquentation du public et zones de retrait écologique permettant de préserver la richesse exceptionnelle du site. Ces espaces ont été déterminés en fonction des qualités paysagères et écologiques de chaque milieu, des conditions de maintien du champ d’expansion des crues de la Loire, des possibilités d’usages de loisirs.

5 axes stratégiques ont été définis :

  • Réaffirmer la valeur environnementale et écologique du site
  • Concevoir une offre culturelle, d’éducation et de formation à l’environnement
  • Étendre et améliorer l’offre de loisirs et de tourisme en créant une nouvelle destination récréative dans un espace naturel protégé
  • S’inscrire dans le réseau des espaces naturels du territoire
  • Instaurer un cadre de développement lisible, pérenne et partagé

« Il ne peut y avoir de parc de Loire sans une ambition importante concernant l’île Charlemagne », ajoute Olivier Carré, Maire d'Orléans et président d’Orléans Métropole, en précisant que la base de loisirs sera transférée à la métropole le 1er janvier.

Un parc sport et nature autour de plusieurs « univers »

Pour permettre un développement de tous les usages, la stratégie de valorisation du site repose sur le principe d’un parc « sport et nature métropolitain ». Plusieurs « univers » ont été imaginés, d’ouest en est, avec un fil conducteur assurant la cohérence de l’ensemble du Parc de Loire. Ces sous-espace thématiques répondent aux différents usages et sont positionnés, au sein du Parc, en fonction de leur ambiance paysagère, de leur localisation et de leur qualité écologique.

Huit univers sont ainsi proposés d’ouest en est :

  • Glisse et sport urbains
  • Sable et raquettes
  • Aérien
  • Plage
  • Nautique
  • Grands jeux
  • Quiétude et détente
  • Nature insolite

Un « Fil de Loire » a été imaginé pour assurer un lien entre ces « univers ». Il permet une découverte du Parc de Loire dans sa globalité, sous la forme d’une promenade linéaire ponctuée d’ouvertures visuelles et d’éléments de mobilier de design actif, permettant de rejoindre le Bois de l’Ile depuis le sentier des Tourelles.

Le calendrier du projet

  • Octobre 2018 : le Conseil d’Orléans Métropole se prononce sur le plan guide
  • 2019 : Phase de préfiguration : mise en œuvre des actions prioritaires, autorisations réglementaires, gestion et montage dés partenariats, études préalables de programmation… 
  • À partir de 2020 : phase de développement : aménagements et développement des « univers »

En chiffres

  • 340 hectares d’espace naturel bercé par la Loire
  • 75 hectares de plan d’eau
  • 196 hectares de site Natura 2000
  • 80 hectares de zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique