Orléans & son AgglO

Visite en images de l'ancienne maison d'arrêt

Publiée le

La maison d’arrêt d’Orléans est construite dans le quartier gare en 1896 et désaffectée en 2014. Elle a hébergé jusqu’à 300 détenu(e)s ce qui faisait d’elle l'une des prisons les plus peuplées de France.

Visite en images de l'ancienne maison d'arrêt

Avant sa totale disparition qui fera place à un centre aqualudique, la mairie d’Orléans y organise des visites ouvertes au public. Il peut ainsi découvrir, par petits groupes, l’alignement des minuscules cellules alignées sur les coursives du bâtiment et tout l’espace de vie des prisonniers.

L'établissement est mis en service en 1896. Il ferme ses portes en 2014

Au bout de ce couloir : l’alignement des cellules des prisonniers

Inventaire du mobilier présent dans les cellules ainsi que le paquetage du détenu arrivant, l’affichette était accroché sur la porte

Rez de chaussée du bâtiment

Cellule dans le quartier homme

Dans le quartier d’isolement les lourdes portes en bois s’ouvrent sur des barreaux en fer grillagés, sinistre perspective

Poste central du bâtiment ou se trouvaient les surveillants

Passage vers les ateliers

La fresque murale des baigneurs peinte par les détenus, elle sera conservée et exposée dans le futur centre aqualudique

L’omniprésence des barbelés montre que même à l’extérieur des cellules nous sommes dans un univers carcéral

Espace de promenade dans le quartier homme

Espace de promenade dans le quartier femme

Une porte ouvrant vers un soleil radieux

Cellule réservée aux femmes

L’expression argotique « être à l’ombre » prend ici tout son sens tant la lumière est faible dans ce bâtiment

Malgré tout les murs restent un support d’expression artistique

La prison a accueilli jusqu’à 300 détenus

La colombe, discret symbole de paix et de liberté dessiné sur la porte d’une cellule

Photos légendées : Jean Puyo

Si vous souhaitez joindre la mairie d’Orléans : 02 38 79 22 22
ou Orléans Métropole : 02 38 78 75 75.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000