Orléans & son AgglO

Labellisation officielle de la French Tech Loire Valley

Publiée le

Le réseau French Tech n’en finit plus de grandir et la French Tech Loire Valley intègre officiellement la communauté nationale.

Economie - innovation

Labellisation officielle de la French Tech Loire Valley

L’annonce a été faite mercredi matin en direct de Station F, sur Facebook, en présence de Cédric O, nouveau Secrétaire Général chargé du numérique - qui remplace Mounir Mahjoubi - et avec Kat Borlongan, directrice de la mission French Tech.  

Pour la communauté #TechLoireValley fédérée depuis 4 ans par les Métropoles d’Orléans et de Tours et aujourd’hui rejointes par Blois, Bourges, Châteauroux, Dreux et Chartres, c’est la concrétisation d’un travail conséquent entrepris main dans la main et aujourd’hui soutenu et animé par la région Centre-Val de Loire.

Les nouveaux territoires labellisés témoignent de leur engagement et de leur feuille de route pour la croissance de leurs écosystèmes de startups. Pleinement investi dans l’accueil et l’accompagnement de startups, le LAB’O Village by CA Orléans, lieu totem de la French Tech Loire Valley , est l’un des booster de cette dynamique.

La réaction d’Olivier Carré, maire d’Orléans, président d’Orléans Métropole à cette labellisation :

« Labellisée territoire French Tech, la Loire Valley a gagné son pari. 

Né de la mobilisation intense des métropoles d’Orléans et Tours, en soutien des startups de nos territoires, notre écosystème à forte vitalité avance depuis juin 2015, sous bannière commune « French Tech Loire Valley », pour l’ensemble des événements valorisant la filière du numérique en France et à travers le monde. 

L’objectif est clair : faciliter l’innovation, la croissance et la performance des entreprises qui créeront les emplois de demain, en Val de Loire.

Une stratégie gagnante, qui a vu la création de deux lieux totem, MAME à Tours et le LAB’O – Village by CA, à Orléans, le grand accélérateur d’innovation de 14 000m², qui va bientôt fêter ses 3 années d’existence. Le LAB’O abrite près d’une centaine de structures parmi lesquelles : l’agence d’intelligence économique  de la métropole d’Orléans, le pôle d’innovation par le design de services Nekoé, l’école de coding Wild Code School labellisée grande école du numérique et une Graduate School Data-scientist.

Grâce au travail commun mené avec la Métropole de Tours et la Région Centre-Val de Loire, nous avons également donné naissance au fonds  « Loire Valley Invest » composé de fonds propres publics (30%) et privés (70%) : 21,5 M€ pour assurer le besoin de financement des startups post amorçage. Enfin, en février dernier, nous inaugurions l’Industry Lab, qui vient compléter les services du FabLab d’Orléans pour la pré-industrialisation des prototypes et premières séries.

Des réalisations concrètes qui permettent au Val de Loire de figurer au rang des territoires dynamiques vers lesquels il faut regarder !

Les initiatives et projets reposant sur des technologies toujours plus innovantes, comme SpaceTrain ou Transition-One, pour ne citer que les plus en vue, s’y multiplient. 

La spirale est lancée.  Les écosystèmes se parlent désormais et interagissent. Orléans Grand Campus fédère et permet à notre réseau de grands laboratoires, au nombre desquels on peut compter le BRGM, l’INRA, ou le CNRS, par exemple, de collaborer avec d’autres acteurs du monde de la recherche. Des projets comme PRIMMO – Plateforme de Recherche et d’Innovation Médicale Mutualisée d’Orléans – voient le jour et renforcent le lien entre chercheurs, médecins et industriels, par exemple.

Cette stratégie irrigue l’ensemble du territoire puisque nous ont rejoints dans l’aventure les écosystèmes de Blois, Chartres, Bourges et Châteauroux.

La capitale régionale qu’est Orléans prouve à cette occasion sa capacité à croître de façon généreuse en faisant grandir avec elle l’ensemble du territoire régional. 

C’est sans aucun doute ce dynamisme exceptionnel de notre écosystème, couplé à la densité et à la qualité de l’offre de services proposée aux porteurs de projet et créateurs d’entreprises innovantes, sans oublier, bien entendu, la remarquable puissance de notre collectif, qui ont convaincu Bercy, aujourd’hui !

Je suis fier de cette réussite collective pour une ambition commune. Fier de cette reconnaissance pour ce chemin parcouru ensemble. C’est en agissant ainsi, tous ensemble, que nous porterons au plus haut les couleurs de notre French Tech Loire Valley ! »