Orléans & son AgglO

« Le Tricot de la terre » s’enracine dans le jardin de l’Hôtel Groslot

Publiée le

Invité par la mairie d’Orléans, le sculpteur Tetsuo Harada expose sa célèbre œuvre « Le Tricot de la terre » dans le jardin de l’Hôtel Groslot, du 10 juillet au 16 octobre 2019.

Culture

« Le Tricot de la terre » s’enracine dans le jardin de l’Hôtel Groslot

Né à Niigata au Japon, Tetsuo Harada est un artiste contemporain installé en France, reconnu pour ses œuvres monumentales taillées directement dans le marbre et le granite. Le sculpteur a d’abord étudié à l’université des Beaux-Arts de Tokyo puis à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Vivant à Paris, il possède son atelier à Fresnay-l’Evêque, un village paisible, non loin de Chartres. L’homme s’approvisionne principalement d’énormes morceaux de granite pour ses sculptures dans un village en Bretagne près de Saint-Malo, où il profite du calme et la sérénité qui y règne. Tetsuo Harada s’adonne aussi à la peinture, au dessin et à la pratique du Land Art.

Dans les années 1990, il créé le concept de l’« Earth Weaving » (Tricot de la terre) avec l’idée que la sculpture prenne vie dans l’espace public, qu’elle donne l’impression de plonger dans la terre, de traverser le globe et d’ensuite, resurgir ailleurs. On pense, par exemple, à son incroyable sculpture environnementale intégrée au barrage de Tazawako, au Japon, installée en 1995.

Très souvent gigantesques, ces œuvres protéiformes sont exposées à travers le monde. Avec leurs anneaux de granite enracinés au sol, elles symbolisent un lien fraternel qui unit les pays. Une expérience à vivre grâce à la sculpture « Le Tricot de la terre », visible dans le jardin de l’Hôtel Groslot jusqu’au mercredi 16 octobre 2019. 

Article : P Pedamon - Photos : J Puyo