Orléans & son AgglO

Rencontre avec Yvan Attal

Publiée le

Venu présenter son nouveau film « Mon chien Stupide » dans lequel il partage l’affiche avec Charlotte Gainsbourg, son épouse à la ville et l’écran, Yvan Attal a fait le show au cinéma Pathé Orléans, le 12 septembre dernier.

Culture , Sorties - Loisirs - Tourisme

Rencontre avec Yvan Attal

Comment avez-vous choisi la vedette du film, à savoir un chien ?

Yvan Attal (réalisateur, acteur) : On s’est beaucoup interrogé sur la race du chien, personnage central dans le film (et présent sur l’affiche). On a longuement cherché. Je n’y connais rien en chiens (rire), mais un de mes producteurs a évoqué l’idée d’un Mâtin de Naples. Or, tout le monde nous l’a déconseillé, difficile à gérer etc… On en a quand même fait venir un, il a bu dans une gamelle et tout arrosé. C’était notre personnage…

« Mon chien Stupide » est adapté d’un roman de l’écrivain américain John Fante. Qu’est-ce qui vous a donné envie d’en faire un film ?

Yvan Attal : C’est une histoire qui m’a beaucoup touché, m’a fait rire aussi. Le personnage que j’incarne, Henri, n’en peut plus de sa famille mais est finalement dévasté quand elle part. Le côté tragi-comique est exaltant.

Vous avez tourné en famille, avec votre épouse et votre fils, Ben. Difficile de mettre en scène sa progéniture ?

Yvan Attal : C’est une responsabilité supplémentaire d’avoir mon fils sur un plateau. J’ai eu peur au début. Et en même temps, il était plein de naturel et de justesse ! Constituer le casting de cette famille a été un gros challenge. Comme je savais que Ben avait l’envie et des points communs avec le personnage, je me suis dit pourquoi pas. Et finalement, c’est une expérience superbe de travailler avec son enfant. C’est son premier vrai rôle. J’ai vu qu’il était capable de se lever le matin, d’apprendre un scénario (rires). Je suis fier de lui.

J’aime tourner des films avec des gens avec qui je me sens bien. A partir du moment où les personnes que vous aimez peuvent coller aux rôles, pourquoi se priver ? En plus, c’est une histoire de famille, donc c’était d’autant plus facile de tourner avec ma famille. C’est un outil supplémentaire pour faire croire que l’histoire est vraie.

Ben Attal, Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg  | StudioCanal

Vous avez transposé l’histoire originelle en France.

Yvan Attal : Oui, le roman se passait à Malibu, moi j’ai choisi d’ancrer le film autour de Biarritz, avec des surfeurs, des vagues, une maison des années 60 qui allaient parfaitement avec l’histoire. C’est même étrange à quel point la maison du film ressemble à la maison de l’écrivain John Fante. Pour faire mon film, j’ai rencontré sa femme et son fils. J’avais envie de leur poser des questions, de voir des photos de famille, de plonger totalement dans cet univers. Avec l’équipe, nous sommes allés présenter le film au festival John Fante et voir sa famille en larmes a été très émouvant. C’était presque la plus belle récompense. Ils ont reconnu l’esprit du livre.

Il n’est jamais simple de faire une adaptation. Avez-vous changé beaucoup de choses dans le film par rapport au livre ?

Yvan Attal : Le livre se passe aux Etats-Unis dans une famille wasp des années 60, le film en France, aujourd’hui. Mais les grands traits sont là. L’obsession et la déviance du chien sont les mêmes (rires). Le héros ose crier haut et fort qu’il ne supporte pas ses enfants. Tout cela, c’est l’esprit du livre.

Il y a certaines choses qui ont beaucoup changé comme le rôle de la femme qui est plus central. Je voulais que l’histoire d’amour soit au cœur du film. Et on a dû un peu lisser quelques scènes très trash du livre. On vit dans une époque où on ne peut pas tout assumer.

A qui s’adresse le film ?

Yvan Attal : Aux parents, aux enfants. On m’a proposé de faire ce film il y a 20 ans. Je n’avais pas encore 20 ans de vie commune avec ma femme, ni d’enfants. Et puis, un jour, mes producteurs sont revenus à la charge. Entre temps, c’était devenu l’un des livres préférés de mon fils. J’ai relu le livre et vu tout le potentiel. C’est grâce à mon enfant que j’ai eu envie d’y revenir.

Propos recueillis par Emilie Cuchet - photo : Christelle Gaujard

Mon chien Stupide

Date de sortie : 30 octobre 2019
De Yvan Attal
Avec Yvan AttalCharlotte GainsbourgPascale Arbillot 
Genre : comédie

Henri est en pleine crise de la cinquantaine. Les responsables de ses échecs, de son manque de libido et de son mal de dos ? Sa femme et ses quatre enfants, évidemment ! A l’heure où il fait le bilan critique de sa vie, de toutes les femmes qu’il n’aura plus, des voitures qu’il ne conduira pas, un énorme chien mal élevé et obsédé, décide de s’installer dans la maison, pour son plus grand bonheur mais au grand dam du reste de la famille et surtout de Cécile, sa femme dont l’amour indéfectible commence à se fissurer.

Si vous souhaitez joindre la mairie d’Orléans : 02 38 79 22 22
ou Orléans Métropole : 02 38 78 75 75.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000