Orléans & son AgglO

Incivilités : une lutte quotidienne

Publiée le

Face aux actes indélicats qui agacent et qui souillent l’espace public, la mairie d’Orléans a mis en place un dispositif pour rappeler les bons gestes et réprimer les mauvaises habitudes. Des avancées ou des points noirs qui se vérifient sur le terrain.

Environnement

Incivilités : une lutte quotidienne

C’est le genre de désagréments qui a le don d’hérisser les passants, les riverains ou les commerçants. Ici, des mégots et des crachats qui jalonnent le sol, des crottes de chien qui trônent sur le pavé, là des sacs-poubelle jetés près d’un point d’apport volontaire. Pour enrayer ces mauvaises habitudes, la mairie d’Orléans a pris le sujet à bras le corps en déployant une série d’actions dans l’intramails et secteur Madeleine (où le conseil consultatif de quartier est mobilisé sur le sujet) visant à sensibiliser aux bons gestes, et à sanctionner les actes indélicats et répétés.

Comme chaque lundi, sous la houlette de Justin Bourricard, responsable de la mairie de proximité centre-ville, une équipe composée d’agents de propreté, de « coachs déchets » et d’agents de surveillance de la voie publique était ce 16 décembre au matin sur le terrain, pour mesurer l’efficacité du dispositif et relever les difficultés. « C’est un bon jour pour observer, indique Justin Bourricard, car il n’y a pas de collecte en centre-ville le lundi. Nous pouvons, entre autres, voir l’évolution des “points noirs” que nous avons cartographiés. Certains ont disparu, d’autres persistent ou se déplacent. »

« Avant de sanctionner, on informe et on sensibilise »

Ce travail de dentelière nécessite un engagement sans relâche et en mode gradé. « Avant de sanctionner, on informe et on sensibilise, rappelle Brigitte Ricard, adjointe au maire chargée du centre-ville. On va à la rencontre des habitants pour rappeler les règles, les jours de collecte, signaler les endroits où il est interdit de déposer ses poubelles. » Et pour bien faire, « on ne laisse pas les habitants sans solution, ajoute Aude de Quatrebarbes, adjointe au maire chargé de la Gestion du domaine public. La Mairie a par exemple posé 500 éteignoirs à cigarette au niveau des corbeilles du centre-ville et les habitants qui ne peuvent pas avoir de bacs à demeure faute de place peuvent demander des sacs spécifiques à la Métropole. » Les visites du lundi ont d’ailleurs permis à 200 bacs « perdus » dans les rues de retrouver leur adresse !

Punir les actes indélicats et répétés

D’autres propositions existent comme ce cendrier à vote, posé récemment devant le bar Les 10 Fûts, ou bien ce service gratuit de collecte des encombrants sur appel. Il n’a pas encore entraîné de réduction significative du volume de « monstres » (matelas, mobilier, canapé, matériel électroménager) échoués dans la rue mais l’expérimentation se poursuit, en centre-ville et secteur Madeleine. Il faut parfois du temps pour adopter certains réflexes !

À la suite des visites du lundi, le service de nettoyage est facturé aux auteurs indélicats… à condition de pouvoir les confondre ! L’ouverture des sacs poubelle par un agent de propreté assermenté donne une fois sur trois des résultats : 64 identifications sur 210 fouilles effectuées au 31 octobre. Le flagrant délit : jeter un mégot par terre, uriner sur la voie publique, ne pas ramasser les crottes de son chien ou le laisser se balader sans laisse, entraîne lui, la verbalisation de l’auteur.

Après les festivités de Noël...

On ne sait pas toujours comment se débarrasser de son sapin. Du 26 décembre au 20 janvier prochain, la Mairie installe 4 bennes à sapins. Elles se situent sur le parking de la rue de la Tour Neuve, sur le parking Notre-Dame de Recouvrance (face au n° 45), boulevard Aristide-Briand (au niveau de la fontaine du Théâtre) et à l’angle du boulevard de Verdun et de la rue de la République (au pied de Place d’Arc).

Pour rappel, les habitants de la métropole ont toujours la possibilité de déposer leur sapin dans les vég'étri

Par ailleurs, la cellule de crise de la Mairie d’Orléans reste accessible jusqu’à nouvel ordre, pour assurer cette continuité de service et répondre aux questions des habitants.
Elle est joignable 24h/24 et 7J/7 au 02 38 79 29 99.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000