Orléans & son AgglO

Jean-Marie Delaperche, un artiste face aux tourments de l'histoire

Publiée le

Du 1er février au 14 juin 2020, le Musée des beaux-arts d’Orléans présente une exposition exceptionnelle, révélant l’histoire et le parcours d’un artiste qui était resté dans l’ombre jusque-là. Une enquête artistique absolument bouleversante.

Culture

Jean-Marie Delaperche, un artiste face aux tourments de l'histoire

C’est une fantastique découverte que nous livre le Musée des beaux-arts en ce début d’année 2020 : la révélation de l’existence et du talent extraordinaire de Jean-Marie Delaperche, un artiste majeur que personne ou presque ne connaissait jusqu’ici. C’est un hasard du destin qui a mis sur la route d’Olivia Voisin, directrice des musées orléanais – et enquêtrice hors pair – 91 dessins surgis subitement sur le marché de l’art en 2017, dont quatre portaient la signature de Jean-Marie Delaperche, peintre obscur né à Orléans en 1771.

Le mystère Delaperche Après de longues investigations, l’histoire de Delaperche est reconstituée peu à peu. Celle d’un artiste énigmatique qui décida de construire sa carrière dans l’ombre, loin des salons officiels, et de « cacher » ses dessins, miroirs de son âme et de son temps, d’une grande puissance dramaturgique. Refusant de signer ses oeuvres, il vécut – difficilement – d’une carrière de peintre, entre la France et la Russie, en vendant uniquement des portraits classiques, facette moins extraordinaire de son talent. « C’est absolument incroyable de découvrir un artiste, de A à Z, et de reconstituer le mystère de sa vie tel un puzzle, confie Olivia Voisin. Et c’est toute une famille qui nous a été révélée avec sa mère, Thérèse, peintre et amie du collectionneur Aignan-Thomas Desfriches, formée au contact de Perronneau, héros de notre précédente grande exposition, et son frère Constant, peintre également, qui refusa comme son frère de signer ses œuvres et réalisa notamment les sculptures monumentales de l’église Saint-Roch à Paris. » La boucle est bouclée.

Du 1er février au 14 juin 2020, cette première rétrospective consacre un artiste maudit et tourmenté, témoin des fureurs de son temps, de la Révolution aux campagnes napoléoniennes, de la Restauration à la chute des Bourbons, en présentant ces 91 dessins oubliés, restés secrets jusqu’à aujourd’hui, accompagnés d’une soixantaine d’oeuvres (peintures, sculptures, gravures, archives) prêtées par des institutions prestigieuses. Un génie enfin révélé… et un homme terriblement attachant.

AUTOUR DE L'EXPOSITION :

Inclus dans le billet d'entrée. Dans la limite des places disponibles. Ouverture des réservations à venir.

Visites commentées

  • Dimanche 2 février à 15h
  • Vendredi 27 mars à 18h
  • Dimanche 14 juin à 15h

Dans l'intimité d'une œuvre

  • Vendredi 14 février à 18h
  • Vendredi 15 mai à 18h

Conférence

  • Vendredi 21 février à 18h

Visites en famille

  • Dimanche 5 avril de 15h à 16h
  • Dimanche 3 mai de 15h à 16h
  • Dimanche 7 juin de 15h à 16h

Atelier lavis

  • Samedi 28 mars de 10h à 12h30

Concerts

  • Dimanche 9 février à 15h
  • Dimanche 26 avril à 15h

Colloque

  • Vendredi 5 juin et samedi 6 juin

Livret d'exposition

Voyagez au travers de l'exposition accompagné d'un livret insolite et accessible à tous.

Venez dessiner et vous installer dans un nouveau lieu chaleureux à la sortie de l'exposition.

Contact : 

Musées des beaux arts Orléans  02 38 79 21 83 (accueil)

Par ailleurs, la cellule de crise de la Mairie d’Orléans reste accessible jusqu’à nouvel ordre, pour assurer cette continuité de service et répondre aux questions des habitants.
Elle est joignable 24h/24 et 7J/7 au 02 38 79 29 99.

Pour rappel, en cas de symptômes, vous devez :
  • appeler votre médecin traitant et non le 15,
  • éviter de vous déplacer vers les salles d’attente des cabinets médicaux sans l’avis de votre médecin, ou les services d’urgence (réservés à la prise en charge des cas graves), afin d’éviter de propager la contagion.

plateforme téléphonique 0800 130 000