Orléans & son AgglO

Convention Territoriale de l’Argonne

La vaste opération de rénovation urbaine, n’en finit plus de transformer le quartier de l’Argonne.

La signature de la Convention Territoriale en 2004 a marqué le début d’une profonde transformation qui s’est accélérée avec la convention ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) de 2008. Quatre thématiques fondent la démarche de projet : l’accessibilité et les mobilités ; les espaces publics et le paysage ; la qualité de l’habitat ; l’offre de services et d’équipements.

La ligne B du tram a placé le secteur à seulement 10 mn du centre-ville. Plus d’un millier de logements ont été résidentialisés et leur accès sécurisé (résidences Argonne 2, 3 et 4, Grand-Villiers 2 et 4, Jacobins, Borde aux Mignons – Wichita…). Des résidences, vétustes, ont été démolies afin de créer des voies pour structurer l’espace. L’emblématique tour Marie-Stuart aux 81 logements vient d’être entièrement réhabilitée… Un effort sans précédent a également été porté sur les espaces publics avec la création d’une place pour le marché alimentaire du vendredi, la requalification de la rue de l’Argonne, la métamorphose de la place Mozart, de l’avenue de la Marne, la reprise des squares, la naissance de jardins…

Résidentialisations - Résidences du Blason
L’avenue de la Marne transformée

La place Mozart et le centre commercial  Marie Stuart

Avec 2.500 m² de commerces et services de proximité, le centre commercial Marie Stuart constitue un pôle pour les habitants du quartier. Sa nécessaire restructuration succède au réaménagement de la place Mozart, réalisé en même temps que les travaux du tramway.

Création de la maison de santé pluridisciplinaire

Là où s’érigeait il y a encore peu de temps une galerie vétuste, alternant boutiques fermées et commerces en souffrance, trône aujourd’hui fièrement une maison de santé pluridisciplinaire (MSP) flambant neuve. Un cardiologue, 4 médecins généralistes, un kinésithérapeute, 6 infirmiers et un psychologue, regroupés au coeur des 700 m2 de locaux. Le fruit d’une longue réflexion menée par la mairie d’Orléans, en collaboration avec les praticiens, afin de proposer en un même lieu une offre de santé globale comprenant prévention et éducation à la santé, soins médicaux et paramédicaux. Cette structure permet également de lutter contre la désertification médicale en facilitant l’installation de nouveaux professionnels.

Le bâtiment, qui porte le nom de Liliane Coupez, conseillère municipale en charge des questions de santé, disparue en 2010, a accueilli ses premiers patients en janvier 2015.

Un grand équipement sportif et culturel

 Le projet de grand équipement sportif et culturel est entré dans sa phase de réalisation en 2016 en lieu et place de l’ancienne friche industrielle Stenwick. L’ouverture au public est prévue dans le courant du second semestre 2017.

Ce complexe comportera plusieurs salles sportives et culturelles avec, au rez-de-chaussée, un gymnase doté d’un plateau sportif polyvalent (basket-ball, handball, volley) de 1 500 m2 flanqué de tribunes (250 places), un espace musculation-haltérophilie-fitness de 600 m2 attribué au Cercle Michelet, un espace pour les pratiques musicales individuelles et collectives de 150 m2 réservé à l’association Musique et Équilibre, et au 1er étage, une salle de boxe de 150 m2, un dojo de 180 m2 pour l’association Jeunesse arts martiaux, une salle de danse de 100 m2 et un espace multi-activité modulable de 300 m2. Associations culturelles, sportives et de loisirs de l’Argonne utiliseront bien sûr ces infrastructures, la finalité étant aussi de faire venir des acteurs et intervenants associatifs d’autres quartiers orléanais. Un poste de police (140 m2) s’inscrit également dans les locaux remplaçant celui situé rue Couperin.