Orléans & son AgglO

Cracovie (Pologne)

Ce sont les Eclaireurs et Eclaireuses de France et les scouts "Huragan" de Cracovie qui ont initié un premier rapprochement entre les deux villes, en 1975. Renforcés par l'association "Loire-Vistule", ces liens ont pris la forme d'un pacte d'amitié, signé le 14 mars 1992, entre Cracovie et Orléans.

histoire de la ville

Berceau et sépulture de nombreux rois polonais, Cracovie a été le premier foyer chrétien en Pologne. Siège d'un important évêché en l'an 1000, la ville a été de 1038 à 1595, la capitale du pays et a continué à accueillir le couronnement des rois de Pologne jusqu'en 1734. Dévastée par les suédois en 1655, occupée par les autrichiens en 1796 puis annexée au Grand Duché de Varsovie en 1809, Cracovie a été déclarée ville libre en 1815, à l'issue du Traité de Vienne. Epargnée par la seconde guerre mondiale, Cracovie a pu conserver intacte toute la richesse de son patrimoine. Personnages celebres Cité d'art et d'histoire, Cracovie n'est pas seulement la ville de Tadeusz Kantor, du Prix Nobel de littérature Czeslaw Milosz ou d'Andrzej Wajda... C'est aussi là que Nicolas Copernic a commencé ses études en 1492... ou que Karol Wojtyla a officié comme archevêque avant de devenir Pape sous le nom de Jean Paul II.

vie économique et culturelle

Ville monument au cour de la bohème, Cracovie et les Mines de sel de Wieliczka sont inscrites sur le registre du Patrimoine Mondial de la Culture de l'UNESCO depuis 1978. Aujourd'hui, Cracovie est la 3ème ville de Pologne. C'est à la fin des années 40, avec la nationalisation des industries et l'implantation de "Nowa Huta" que Cracovie s'est transformée en un imposant centre métallurgique. Si la vie s'organise maintenant autour des hautes technologies et du tourisme, Cracovie panse ses plaies pour retrouver son éclat d'antan, la ville comme son environnement ayant été mis à mal par un demi siècle d'industrialisation.

site et curiosités

Le château royal de Wawel, les anciennes fortifications, le quartier juif et les nombreuses églises qui jalonnent Cracovie ne font pas oublier le poids de l'histoire et témoignent de son faste passé. Ville d'échanges et carrefour de nombreuses cultures, Cracovie accueille chaque année des festivals de renommée internationale (Publicité et films publicitaires, Court Métrage, Théâtres de rue...) ou encore de prestigieuses rencontres musicales (Clarinette, Musique de Chambre...). Cracovie garde en son cour le charme de la Bohème. Au centre même de la ville, les roches calcaires du Wawel ayant abrité autrefois, et selon la légende, le terrible Smok, dragon devenu aujourd'hui la mascotte de la ville, se prolongent sur le plateau de Cracovie et sur de remarquables paysages de forêts, de torrents et de plaines fertiles ponctuées par une multitude de chapelles et palais. Entre parfums d'Orient et d'Occident, sa cuisine traditionnelle a la saveur d'un goulache au cumin ou les arômes vanillés du Sernik, une spécialité pâtissière au fromage blanc.

Cracovie la médiévale, renaît dans un musée souterrain ultra moderne

Quatre mètres sous les pavés du « Rynek », l’ancienne Place du Marché, la vie médiévale a été recréée dans un musée souterrain multimédia, faisant appel aux technologies les plus récentes. C’est à la suite de découvertes archéologiques entre 2005 et 2007, qu’est née l’idée de créer un musée exceptionnel afin de présenter le panorama urbain et architectural de la ville du Haut Moyen-âge, à l’époque où Cracovie fut octroyée du Droit de Magdebourg, en 1257.

Le Musée s’étale sur plus de 4000m² sous le Rynek, l’une des plus grandes places d’Europe. On y accède par les Sukiennice, magnifique Halle au Drap du XVIème siècle, puis au travers d’un mur de vapeur, qui sert d’écran à la scène animée de la ville médiévale.

Ce musée retrace l’histoire la plus ancienne et la plus méconnue de Cracovie au moyen de technologies de pointe du XXIème siècle. C’est ainsi que la visite permet d’accéder à un lieu authentique, de retrouver les fragments des voies pavées originales et les éléments architecturaux. Les écrans tactiles permettent de « toucher à l’histoire » en feuilletant virtuellement le Codex de Behm, manuscrit retraçant les métiers de l’époque médiévale, d’accéder aux informations diverses, de la construction architecturale en 3 D à la reconstitution d’ateliers et métiers d’autrefois ou de la vie commerçante.

Site internet officiel

Google Map of CRACOVIE