Orléans & son AgglO

Ancien rempart

Au IVe siècle, Orléans s'entoura d'un rempart complété par un fossé défensif, dont la partie nord a été mise au jour lors des fouilles archéologiques de 1981. La base de ce fragment d'enceinte est d'origine, sa partie supérieure a été refaite à l'époque carolingienne et au XIIe siècle. Au fil des siècles, La vocation défensive de l'enceinte étant de moins en moins affirmée, ses abords furent envahis par de multiples habitations jusqu'à la guerre de Cent ans. En prévision d'éventuelles attaques, le fossé fut recreusé, la poterne à gauche de la tour murée et toutes les constructions parasites abattues.

En 1428-1429, le siège de la ville par les Anglais rendit au système défensif toute sa raison d'être. Mais dès la fin du conflit, cet espace fut à nouveau occupé par des bâtiments. L'édification de l'ultime muraille au début du XVIe siècle, qui enlevait définitivement toute utilité à la partie nord du rempart, paracheva ce mouvement. Les boulevards actuels suivent le tracé de ce dernier rempart.