Orléans & son AgglO

Crypte St Aignan

Construite par le roi Robert le Pieux pour accueillir les reliques de saint Aignan, la crypte consacrée en 1029 se présente, par son plan, sous la forme d'une église souterraine. Deux corridors permettaient d'y accéder depuis les bas-côtés de l'église supérieure disparue au XIVe siècle. Le martyrium, qui accueille les reliques du saint, donnait l'image d'un tombeau monumental intégré à l'ensemble de la construction.

Il est fermé par un mur percé de quatre ouvertures permettant de contempler les reliques. La crypte comporte un large déambulatoire à cinq chapelles rayonnantes condamné vers la fin du XVe siècle. Semi-enterrée, elle était éclairée par des fenêtres. Les chapiteaux des piliers de la grande salle, au décor figuratif et polychrome, annoncent l'art roman. Ces piliers, noyés dans une maçonnerie dès le XIe siècle probablement, lors de travaux de consolidation, ont été en partie mis au jour dans les années 1950.