Orléans & son AgglO

Bourgogne - République, Carmes - Bannier

Doté de quelque 17 000 habitants, le centre-ville a fière allure. De jour comme de nuit, Orléans est le théâtre de manifestations phares, le port d’attache de monuments et de bâtiments gravés dans la pierre et dans le temps. Maîtresse de cérémonie de ce grand bal architectural, la Loire, veille sur un patrimoine hors du commun qui a valu à la cité johannique d’obtenir un label très convoité et d’être classée « Ville d’art et d’histoire ».

Bourgogne - République

Métamorphosé, embelli, animé, accueillant. Le centre ancien a fait peau neuve et a été entièrement réhabilité : le ravalement de plus de 600 façades (dont une soixantaine de façades à pan de bois révélées), l’extension du secteur piétonnier avec un nouveau pavage, l’ouverture sur le fleuve royal avec la mutation de la Place de la Loire et la mise en place d’animations sur les quais, l’éclairage repensé ont contribué à rendre le cœur de ville plus vivant et attractif que jamais. Les terrasses se multiplient place du Châtelet ou rue de Bourgogne, de nouvelles enseignes font leur apparition et les nombreux marchés (des halles-Châtelet, du centre-ville, marché aux livres et marché nocturne de la Place de Gaulle) et propositions culturelles (galeries, musées, Le 108) font battre le cœur des habitants. Symbole de cette « renaissance », le festival de Loire a ainsi accueilli 650 000 visiteurs lors de la dernière édition, en présence de 600 mariniers et 220 bateaux. Et le quartier poursuit sa mue avec la reconfiguration de la Place du Martroi, de l’Hôtel Dupanloup reconverti en un centre universitaire de recherche et le pouls du secteur Châtelet-Charpenterie qui bat au rythme des commerces et restaurants implantés en son sein.

Carmes - Bannier

Avec l’arrivée de la 2e ligne de tram et le transfert de l’hôpital Porte-Madeleine à l’horizon 2015 et l’ouverture de ses 5,3 hectares destinés à accueillir équipements d’enseignement supérieur et étudiants, c’est l’ensemble du fonctionnement du quartier qui est repensé. Dans la continuité de la requalification du centre ancien, la Mairie a créé la zone d’aménagement concerté (ZAC) Carmes-Madeleine, en juin 2010. Objectifs : poursuivre l’embellissement de la ville ainsi que son ouverture sur la Loire, requalifier les espaces publics et renforcer l’attractivité du quartier. A deux pas de la place De Gaulle et de la rue des Carmes, la Place du Cheval Rouge est totalement réaménagée et accompagnée d’un parking souterrain (fin 2013).

La mairie de proximité

Du lundi au samedi, une équipe est à votre écoute pour simplifier vos démarches administratives, traiter tous les problèmes liés à votre quotidien, et améliorer votre cadre de vie.

Brigitte RICARD - Adjoint Bourgogne-République, Carmes-Bannier

L'adjoint chargé du quartier y habite et le connaît bien. Il travaille avec les habitants à son aménagement et son embellissement, relaie les informations en mairie centrale auprès de l'adjoint chargé de la coordination de la politique de proximité et auprès de la direction de la Vie des quartiers. Il suit le traitement des dossiers.

Voir les prochaines permanences

Responsable de Mairie de proximité Justin BOURRICARD

Justin BOURRICARD
Justin BOURRICARD

Le responsable de mairie travaille en lien étroit avec : les élus des quartiers, les équipes de voirie, de la propreté, des espaces verts, les agents du service prévention - médiation, les services sociaux, les bailleurs HLM, la police municipale, le milieu associatif, les conseils consultatifs de quartier

Le traitement des demandes des habitants

Centre ville