Chauffage : gare au monoxyde !

Publiée le

Les appareils qui fonctionnent avec une énergie combustible comme le bois, le charbon, le gaz (naturel, butane, propane), l’essence, le fioul ou encore l’éthanol peuvent en être la cause s’ils n’ont pas été vérifiés par un professionnel agréé avant la période de chauffe, s’ils ne sont pas correctement utilisés et si le logement est mal ventilé.

Solidarité - santé

Chauffage : gare au monoxyde !

Les bons gestes à adopter

Il convient donc, afin d’éviter les risques :

  • d’aérer son logement tous les jours au moins 10 minutes et de ne jamais obstruer les grilles d’aération
  • de faire vérifier chaque année ses installations (chaudière, chauffe-eau, conduits d’aération, inserts…) par un professionnel qualifié
  • de ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage
  • de ne pas faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu, mais par intermittence uniquement
  • de ne jamais installer de groupes électrogènes dans un lieu clos, mais uniquement à l’extérieur des bâtiments.

En cas de soupçon d’intoxication (maux de têtes, nausées, vertiges…), il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15 (SAMU), le 18 ou le 112 (pompiers).

Pour en savoir plus :

www.gouvernement.fr/risques/les-dangers-du-monoxyde-de-carbone

Plus d’informations auprès de :

  • Centre anti-poison de la région : 02 41 48 21 21.
  • Agence régionale de Santé (ARS) de la région : 02 38 77 32 32
  • Professionnels qualifiés (plombier-chauffagiste, ramoneur…)
  • Service communal d’Hygiène et de Santé (SCHS) de la mairie