Des Floraisons à huis-clos

Publiée le

Continuer à soutenir le spectacle vivant coûte que coûte. Du 6 au 9 janvier, la Scène Nationale d’Orléans maintient le festival « Des Floraisons », à huis-clos, à destination des professionnels.

Culture

Des Floraisons à huis-clos

Pour que le spectacle reste vivant, que les artistes survivent, les établissements culturels inventent, innovent, imaginent de nouveaux dispositifs depuis plusieurs mois. Durant toute la semaine, la Scène Nationale a décidé d’accueillir comme prévu les neuf chorégraphes programmés initialement dans le festival « Des Floraisons », vivier de talents en pleine éclosion. Un festival sans public, mais avec des professionnels pour permettre aux artistes d’être repérés, reconnus, soutenus, propulsés, dans une période extrêmement compliquée et anxiogène pour eux. Et de goûter de nouveaux aux joies et aux frissons de la scène. Un regard porté vers l’avenir !

Des Floraisons, ce sont 4 jours de création et 9 pièces avec pour dénominateur commun, la danse.