Soutien aux street-artistes & dons d'œuvres

Publiée le

24 artistes ont reçu carte blanche pour créer une œuvre originale tirée à 50 exemplaires, numérotés et signés. Dans un esprit de partage, et pour s’adapter au confinement actuel, des sérigraphies vont ainsi être offertes au grand public.

Culture

Soutien aux street-artistes & dons d'œuvres

Initié par la Fondation Desperados pour l’Art Urbain, en lien avec des antennes de l’association Le M.U.R, le projet « Impressions Partagées » a pour vocation de soutenir le travail de 24 artistes urbains émergents dans 6 villes de France : Marseille, Paris, Mulhouse, Rennes, Bordeaux et Orléans. 24 artistes ont reçu carte blanche pour créer une œuvre originale tirée à 50 exemplaires, numérotés et signés.

Dans un esprit de partage, et pour s’adapter au confinement actuel, 1 200 sérigraphies (70x50 cm) vont ainsi être offertes au grand public. A Orléans, ce sont les orléanais Projet Reoh, Russ, Mr Vinzz et Boku qui ont été sollicités. « Nous avons fait notre choix en collaboration avec le M.U.R ORLEANS qui a une connaissance du tissu artistique local pour donner une vision multiple et pluridisciplinaire de l’art urbain », explique Julie Meunier, chef de projets artistiques à la Fondation Desperados. Ces quatre jeunes artistes ont tous une histoire, un parcours et un style différents : « Boku vient du graphisme et du graffiti et a baigné dans les dessins animés et la culture hip hop. Mr Vinzz participe à la renaissance du lettrage peint à la main dans l’Hexagone. Projet Reoh a un univers coloré et géométrique très graphique, tandis que Russ est plus onirique, avec des compositions marquées par le surréalisme ». Un tremplin pour la nouvelle génération de talents original et une fenêtre sur la création de demain.

Attention, il n’y en aura pas pour tout le monde ! Pour espérer mettre la main sur une des œuvres orléanaises, le concours sera ouvert à partir du mardi 24 novembre, à 18h. Les sérigraphies seront disponibles à la réservation via le site web de La Fondation Desperados : https://fondationdesperados.com/impressions-partagees-concours/. En résumé, il faudra être très rapide et cliquer sur l’onglet « réserver » situé sous l’œuvre puis remplir un formulaire avec son nom et son adresse. « Il y a un fort engouement sur notre projet et les œuvres s’arrachent en quelques minutes », sourit la chef de projet. Les sérigraphies seront ensuite envoyées par voie postale à la fin du projet.

Avec sa caméra, Arthur Vlog est parti à la rencontre des artistes, et des acteurs du projet de chaque ville, pour mettre en lumière leur talent et les initiatives qui font vivre l’art urbain aujourd’hui en France. Ces 6 reportages sont à retrouver sur le compte Instagram de la Fondation @fondationdesperados.