Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement

Le Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement est un musée dédié au patrimoine naturel et à la culture scientifique. Centre de conservation du patrimoine naturel, il documente la faune, la flore et la géologie de la région Centre-Val de Loire et au-delà. Ses 435 000 spécimens représentent une manne d’informations inépuisable, grâce aux études scientifiques, d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Le MOBE offre la possibilité de se pencher sur le monde qui nous entoure, de comprendre de grands enjeux scientifiques, de porter un autre regard sur les sciences et sur nos environnements, tout en affutant son esprit critique !

A ne pas manquer ...

10èmes Rencontres botaniques du Centre-Val de Loire le samedi 20 novembre

Le Conservatoire botanique national du Bassin parisien et le MOBE organisent les 10èmes Rencontres botaniques du Centre-Val de Loire le samedi 20 novembre au Muséum d'Orléans pour la Biodiversité et l'Environnement. L'occasion pour tous les curieux de la flore, professionnels et amateurs, de découvrir les avancées dans les connaissances et la conservation de la flore et de la végétation régionales.
Le programme - Inscription

Parcours de visite

Le premier étage : « Le Plateau »

Découvrez en quelques chiffres et collections l’histoire du muséum d’Orléans. Un vaste espace temporaire accueille tantôt expositions temporaires, tantôt divers projets participatifs ou dévoilant les coulisses du MOBE !

La Vitrine des collections 

Découverte d’espaces de réserves visibles. Cette vitrine se déploie sur 3 étages en vis-à-vis d’un vaste atrium. Cette vitrine monumentale donne un aperçu des différentes typologies de collections conservées au muséum. Evolutive, elle permet de dévoiler davantage de collections au visiteur, en se renouvelant régulièrement.

Le deuxième étage : « Mécaniques du vivant »

Le 2ème étage du MOBE explore les « Mécaniques du Vivant ». Au travers d’une exposition pluri-média, pénétrez dans le fonctionnement et l’évolution de la vie sur Terre.

Après une introduction liant biodiversité et géodiversité, vous découvrirez les grandes fonctions du vivant et leurs mécanismes : se reproduire, se nourrir, se déplacer, percevoir ou encore interagir. Place ensuite à des focus sur les espèces, les mondes invisibles ou encore les mystères de la génétique !

Citation du parcours Mécanique du vivant :

« En biologie, rien n’a de sens si ce n’est à la lumière de l’évolution », Théodore Dobzansky.

Le troisième étage : « Paysages »

Le 3ème étage du MOBE vous emmène à la découverte de la formation des « Paysages ». Depuis les temps anciens où la vie était bien différente d’aujourd’hui, de nombreux bouleversements géologiques ont façonné nos milieux. Après l’implantation de l’homme dans la région, vous partirez à la découverte de certains écosystèmes des régions tempérées, illustrés par la faune et la flore régionales : milieux humides ou secs, forêts ou milieux agricoles, même le milieu urbain est abordé !

Citation du parcours Paysages :

« Combien d’années une montagne peut-elle exister avant d’être balayée par la mer ? », Bob Dylan.

Le quatrième étage : « Le 4 Tiers »

Au 4ème étage du MOBE, une nouvelle ambiance vous attend pour favoriser une posture participative. Des espaces multiples se croisent, entre expositions, actualités scientifiques, coin lecture, ludothèque, espace café, accès à la serre, fourmilière, salles de conférences… et partout, poufs et coussins pour la détente ! Déjà quelques espaces sont aménagés pour vous donner la parole : Du simple post-it au projet de posters à afficher au MOBE, en passant par une photo envoyée, participez avec le MOBE !

Cet étage se projette comme un lieu pour favoriser le pouvoir d’agir et de penser de tout citoyen.

Citation du parcours 4 Tiers :

« Ce n’est qu’en essayant continuellement qu’on finit par réussir. Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche », Les Shadoks.

La serre verticale : « Vitrine végétale »

Une serre verticale, vient habiter la nouvelle façade du muséum. En son sein, vous pourrez vivre l’expérience sensorielle d’une végétation verticale, au travers de balcons et d’un parcours achevant la visite.

Citation de fin de parcours : « Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre », Marie Curie, en espérant que chacun reparte avec l’envie d’aller plus loin !

Programmation

Deux espaces d’ateliers sont disponibles pour accueillir les groupes en format d’ateliers. L’un est dédié aux enfants, l’autre, format labo, est dédié aux adultes !

Pour les ateliers, comme les visites ou les conférences et débats, le mot d’ordre est le même : reprendre les formats classiques qui ont leurs adeptes mais en développer de nouveaux pour tous les autres. Les sujets abordés sont vastes et divers : toutes les facettes des sciences y ont leur place. Les méthodes sont toujours teintées de participation, à développer au fil du temps !

Pour les scolaires, une offre basée sur des méthodes de pédagogie active et toujours en lien avec les programmes scolaires est proposée. Une attention particulière est portée au public du secondaire, moins familier des visites au muséum, afin de davantage répondre à leurs besoins.

Prochains rendez-vous

Histoire

Le muséum d’histoire naturelle d’Orléans a eu plusieurs noms au cours de son histoire. Depuis 2017, il prend le nom de Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement (MOBE). Inauguré le 30 décembre 1823, il occupait avec le cabinet des beaux-arts l’Hôtel des Créneaux, bâtiment au style gothique et édifié en 1513.

En 1946, le nouveau conservateur Paul Sougy impulse une nouvelle vision du muséum, plus pédagogique et innove en créant les premières expositions temporaires (1947), très précoces pour le monde muséal. La ville décide de la création d’un nouveau bâtiment pour accueillir le muséum grandissant, rue Marcel Proust à Orléans. Les expositions temporaires se succèdent et la médiation humaine s’amplifie avec une personne dédiée. Entre 1988 et 1996, de grands travaux permettent une vaste extension accompagnée d’une rénovation du bâtiment de 1966. Sa muséographie et son projet sont revisités et en font un équipement innovant pour l’époque, avec par exemple le Musée des enfants, espace pédagogique avant l’heure ou encore les laboratoires de travail sur les collections. Le Muséum propose de découvrir des expositions permanentes sur quatre étages représentant 3 000 m2. L’activité du muséum est marquée par beaucoup d’événements scientifiques et en direction du public, avec notamment une programmation riche de conférences.

En 2002, l’appellation Musée de France est créée, le Muséum d’Orléans, en tant que Musée classé, la reçoit. Cette appellation lui reconnait des missions d’étude, de conservation, de valorisation et de diffusion des collections auprès de tous les publics. Le Muséum est garant de la qualité scientifique, de la neutralité et de l’objectivité des actions qu’il propose.

Le Muséum ferme ses portes en 2015 pour une durée totale de six années. De grands travaux de restructuration architurale et muséographique amèneront à faire évoluer le nom du muséum d’histoire naturelle. En 2017, il prend officiellement le nom de Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement (MOBE). Ce nouveau nom permet une meilleure compréhension par tous des enjeux portés par un muséum d’histoire naturelle.

Collections

Avec plus de 435000 spécimens et échantillons conservés depuis près de 200 ans, le muséum d’Orléans est un conservatoire du patrimoine naturel vivant et minéral. Parmi les collections conservées, on compte des insectes, des herbiers, des animaux naturalisés, des fossiles, des squelettes, des roches, des minéraux, des coquillages, des crustacés ou encore des coraux. A ces collections de sciences naturelles s’ajoutent des collections d’archéologie et d’ethnologie.

Ces collections sont des archives du patrimoine naturel et à ce titre mobilisées par la recherche scientifique, d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Elles recèlent des informations presque inépuisables permettant une meilleure compréhension du monde qui nous entoure. Par exemple, elles sont sollicitées pour étudier les impacts sur le vivant des changements environnementaux (réchauffement climatique, érosion de la biodiversité), mais également pour mieux comprendre l’évolution du vivant et ses capacités d’adaptation.

Les collections sont ainsi un bien commun, que le muséum doit rendre accessible à tous, chercheurs comme néophytes. Les expositions sont un des outils permettant de découvrir les collections du muséum…sur une toute petite partie à la fois, seuls 0,25% des collections étant présentées dans le nouveau parcours de visite. Cela représente tout de même 1200 spécimens et échantillons !

Prochains rendez-vous

A noter :

Depuis le 10 août 2021, l'accès au musée des Beaux-Arts, à l'Hôtel Cabu, au MOBE et à la Maison de Jeanne d'Arc sont soumis à la présentation du Pass Sanitaire à partir de 18 ans (également applicable aux visiteurs participant aux ateliers et visites commentées).
Un créneau de visite peut être réservé pour l’exposition « Dans la poussière de Séville, sur les traces du Saint Thomas de Velázquez ».

From August 10 2021, the Museum of Fine Arts, Hôtel Cabu, MOBE and Maison de Jeanne d'Arc are subject to presentation of the Sanitary-Health Pass / Green Pass / Eu Digital Covid Certificate for persons over 17. 
A time slot can be reserved for the exhibition « In the dust of Seville, on the trail of Velázquez’s Saint Thomas ».