Politique de sécurité de la ville d'Orléans

Forte de 200 policiers municipaux et agents administratifs, la direction de la Sécurité et de la Tranquillité Publiques de la ville d'Orléans a pour mission de mettre en œuvre les pouvoirs de police du Maire afin d’assurer sur le territoire de la commune d’Orléans la sécurité et la tranquillité publiques.

La politique de sécurité d’Orléans s’inscrit dans une démarche globale autour de 3 axes forts et indissociables :

  • la dissuasion : arrêtés municipaux, vidéo-protection, prévention situationnelle…
  • la prévention : dispositifs de soutien à la parentalité, accompagnement des jeunes, actions de médiation…
  • la répression : 107 policiers municipaux, 1re brigade canine de France, 600 interpellations par an, mais aussi travaux d’intérêt général (TIG) et rappels à l’ordre

La politique de sécurité d’Orléans est résolument partenariale et favorise la co-production de sécurité avec :

  • La Préfecture du Loiret et de la région Centre Val de Loire
  • La Police et la Gendarmerie nationales
  • Les bailleurs sociaux et privés
  • Les commerçants 
  • Les habitants, notamment au travers du dispositif des « Voisins référents » et des « Cellules de veille » du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

La police municipale d’Orléans est présente sur le territoire communal quotidiennement, 24h sur 24h, pour assurer la sécurité et la tranquillité des habitants. Elle mise sur une présence forte sur le terrain avec le déploiement de patrouilles à pied, en vélo, à cheval, en moto ou en voiture, et de brigades cynophiles. Son équipement est complet et moderne : gilets pare-balles, flash-ball, tonfa, matraque télescopique, bombe lacrymogène, et armes de catégorie B (revolvers) depuis 2016. Ses effectifs sont organisés en deux pôles : proximité et intervention.

Chiffres-clés 2019

  • un recul de 25% du nombre de cambriolages : 566 faits contre 753 en 2018.
  • une baisse de 16% des vols d’automobiles (91 faits contre 113 en 2018) et une stabilité des vols de deux-roues motorisés (41 faits).
  • une chute de 27% des vols à la roulotte et d'accessoires : 452 faits contre 622 en 2018.
  • un fléchissement du nombre de dégradations/ destructions (–8%) et du nombre de véhicules incendiés (50, contre 56 en 2018).
  • une diminution de 5% des coups et blessures volontaires : 695 faits, soit 34 de moins en un an. 
  • une hausse de 50% des interpellations liées aux stupéfiants (111 mises à disposition) grâce, notamment, aux kits de dépistage.
  • une multiplication par 2 des verbalisations pour incivilités. Orléans s’est dotée, en 2019, d’une brigade «stop incivilités» chargée de patrouiller, à pied, en centre-ville et dans le quartier Madeleine. Les 5 agents qui la composent ont dressé près de 300 procès-verbaux pour des crachats, des jets de mégots ou des dépôts sauvages d’ordures. Les ivresses publiques et manifestes continuent de baisser (- 11%) en 2019. Idem pour les rodéos, avec 90 auteurs verbalisés grâce aux moyens vidéos. 

En savoir plus