Budget d’Orléans Métropole

Orléans Métropole a adopté, le 17 décembre 2020, son budget pour 2021, le premier de cette nouvelle mandature. Il s’élève à 567 millions d’euros dont 406,5 millions d’euros consacrés aux actions et aux projets en direction des habitants et des acteurs économiques. Détails.

« Face à la crise, accompagner les habitants et préparer l’avenir » : le 17 décembre 2020, Orléans Métropole a adopté son budget primitif pour 2021, le premier de cette nouvelle mandature. Il s'élève à 567 M€ dont 406,5 M€ seront consacrés aux actions et aux projets en direction des habitants de la métropole et de la sphère économique. « L’élaboration de ce budget intervient dans un contexte bien particulier, rappelle Christophe Chaillou, président d’Orléans Métropole, avec à la fois, de premiers arbitrages réalisés peu après la prise de fonction, et des contraintes fortes, liées à la crise sanitaire, dont on n’espère qu’elles seront temporaires. Malgré tout, ce budget reste très volontariste : 160 M€ d’investissements qui vont permettre à la Métropole de continuer à alimenter la machine des travaux publics, de l’emploi, des acquisitions…, c’est essentiel. »

Au cœur d’une crise sanitaire sans précédent et aux conséquences financières importantes (pertes de recettes et dépenses supplémentaires), Orléans Métropole présente un budget équilibré qui répond à 3 objectifs majeurs :

  • préserver les ménages les plus modestes,
  • soutenir les acteurs économiques locaux,
  • poursuivre le développement de la Métropole en stabilisant et en renforçant le financement des compétences récemment intégrées.

Un contexte de crise sanitaire inédit

La crise a d’ores et déjà des conséquences très importantes sur les budgets 2020 de toutes les communes et EPCI. La construction du budget 2021 a donc été complexe, en raison notamment des baisses de recettes de fiscalité (impôts économiques et versements transports notamment), auxquelles s’ajoutent d’importantes contraintes de financement. Conjugués au transfert de nouvelles compétences, ces éléments fragilisent le budget métropolitain.

Dans ce contexte, il apparait nécessaire à l’ensemble des élus métropolitains de préserver les ménages les plus modestes. Décision a ainsi été prise de baisser les contributions pour les services de proximité et du quotidien comme la taxe d’enlèvement des ordures ménagères et la redevance d’assainissement :

  • baisse du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères de 33 % : de 8,73 % à 5,80 %,
  • baisse du tarif de redevance d’assainissement de 25% : de 1,92€ HT/m3 à 1,44€ HT/m3,
  • passage du taux de taxe foncière sur le foncier bâti à 5,71 %, correspondant en moyenne à une augmentation de cotisation foncière (y compris TEOM) de l’ordre de 3%.

Concrètement, ces évolutions représentent une baisse d’environ 100€ par an pour un ménage en location et jusqu’à 30€ par an pour un ménage propriétaire occupant.

Présenté à l’équilibre, ce budget 2021 permet d’intégrer les effets de la crise sanitaire tout en venant en aide à ceux qui en ont le plus besoin et en poursuivant le développement de la Métropole grâce à une modification structurelle de la répartition des taxes et redevances, une maîtrise des dépenses de gestion (hors effets de la crise sanitaire) et un niveau d’investissement qui reste soutenu : 162 M€. « Le budget métropolitain, ce sont de grands projets, souligne Christophe Chaillou, mais c’est aussi une attention portée à la vie quotidienne des concitoyens à travers cette proposition, au service du territoire, de ses communes et des habitants. »

Répondre concrètement et en proximité aux attentes

Pour 2021, 406,5 M€ sont dédiés aux projets et actions de la Métropole qui visent à répondre très concrètement et en proximité, aux attentes des habitants des 22 communes. Grâce à une gestion saine et volontariste le niveau des investissements restera soutenu, en 2021. Orléans Métropole investit, par exemple, largement pour la transition de son territoire, à l’image des 12,6 M€ qui visent à renouveler une partie de la flotte de bus par des véhicules hybrides permettant de répondre aux enjeux écologiques et économiques du moment et des 5M€ dédiés à l’aménagement des itinéraires cyclables. Ainsi, près d’un tiers de la flotte de bus va être renouvelée et mise en service d’ici la fin de l’année, un effort important pour enrayer les dysfonctionnements liés pour partie à la vétusté du matériel.

Parmi les investissements importants d’Orléans Métropole en 2021 :

  • 3,9 M€ pour l’acquisition et l’aménagement d’une résidence pour apprenti.e.s
  • 26 M€ pour les transports (acquisition de bus hybrides)
  • 33 M€ dédiés à la gestion de l’espace public et des voiries communales
  • 13,9 M€ dédiés à l’enseignement supérieur et la recherche et 10,5 M€ pour accueillir l’Ecole supérieure des Travaux Publics sur le site de l’ancien hôpital Porte-Madeleine
  • 37 M€ pour le projet CO’Met afin de compléter les budgets déjà inscrits
  • 17 M€ pour l’assainissement
  • 5 M€ pour l’eau potable
  • 3,7 M€ pour la gestion des déchets (aménagement d’une déchetterie nouvelle génération, ainsi que la mise en œuvre de 2 nouvelles Végé’Tri)

406,5 M€ consacrés aux projets et actions