Conseil de Développement

Espace de dialogue entre la société civile, les élus locaux et les citoyens, le Conseil de développement contribue à enrichir les politiques publiques locales. Il réunit des acteurs bénévoles d’horizons différents qui apportent leur connaissance du terrain et leurs points de vue pour émettre des avis et des contributions sur les enjeux majeurs du territoire.

Missions du Conseil de développement

Consulté sur des projets stratégiques et des documents de planification, le Conseil de développement représente un lieu unique d’échange à l’échelle intercommunale qui a vocation à être force de proposition auprès des décideurs locaux, notamment des élus du Conseil métropolitain.

Les principales missions du Conseil de développement ont été redéfinies par délibération du Conseil métropolitain fin 2020 :

  • éclairer la prise de décision des élus par un travail de prospective territoriale ;
  • participer à l’évaluation des politiques publiques métropolitaines, en lien avec le suivi de projet métropolitain ;
  • contribuer à une dynamique de participation citoyenne à l’échelle du territoire, en s’appuyant sur les dispositifs de concertation dans les communes.

« Vous représentez une richesse grâce à vos parcours et votre envie de vous impliquer. Vos sujets rencontrent les préoccupations de notre métropole notamment la santé, la mobilité, la transition écologique. Soyez innovants voire iconoclastes : vous nous aiderez à sortir de nos visions et de nos habitudes ! » Serge Grouard, Président d’Orléans Métropole, lors d’une séance plénière du Conseil de développement.

Fonctionnement du Conseil de développement

La composition du Conseil de développement se veut respectueuse de la parité femme-homme et représentative de la diversité du territoire. L’instance est structurée en deux collèges :

  • « territorial » (44 membres) composés de binômes paritaires femme-homme désignés par chaque commune de la métropole, et connus pour leur engagement sur le territoire ;
  • « acteurs locaux » (45 membres), soit des représentants d’organismes et d’institutions de différents secteurs d’activité, et des personnalités qualifiées, choisies par le Conseil métropolitain pour leur expertise dans un domaine spécifique (économie, action sociale, santé, enseignement, transition écologique, agriculture…).

La présidence est composée d’un binôme paritaire avec une alternance annuelle jusqu’en 2026 : Claire Delande et Benoit Lonceint, élus lors de la séance d’installation du 17 juin 2021. Ils seront accompagnés d’un bureau composé d’au moins un représentant de chaque collège, pour organiser les travaux.

Le Conseil de développement se réunit en séance plénière en moyenne 5 à 6 fois par an, et organise des groupes de travail restreints sur des sujets ciblés.

Groupe de travail « Bureau des Temps » avec pour axes de travail :

  • Définir ce qu’est un « Bureau des Temps » et son action.
  • Démontrer l’intérêt d’une telle innovation sociale.
  • Identifier les axes prioritaires et les pistes de réflexions.
  • Préconiser une structure pour le « Bureau des Temps ».
  • Le Bureau des temps a pour mission d'adapter les horaires des services publics et l’organisation temporelle du territoire (déplacements, aménagement…) en prenant mieux en compte les attentes des usagers et la qualité de vie.

Groupe de travail « Mobilité » avec pour axes de travail :

  • Les connections avec l’Île de France (liaisons ferroviaires Orléans-Paris-Orléans) mais aussi avec le réseau du Grand Paris et les aéroports.
  • L’efficience du réseau de transport en commun avec notamment les liaisons Orléans-Les Aubrais, Orléans-Chécy, Orléans-Châteauneuf ; le transport à la demande et la question centrale : « comment rendre plus attractif le réseau de transport par rapport aux autres modes ? ».
  • Le partage de l’espace public avec un plan des circulations (qui sera proposé par le groupe), des couloirs bus à sens unique, améliorer la traversée de la Loire et développer un plan piéton.
  • Le plan vélo pour affirmer une priorité claire aux modes doux, assurer la continuité des itinéraires et sécuriser les modes doux.
  • Les autres liaisons ferroviaires, notamment les liaisons Paris-Orléans-Clermont, Lyon-Paris et Orléans-Limoges-Toulouse, mais aussi les lignes de l’axe ligérien et le fret ferroviaire.

Groupe de travail « Transition écologique » avec pour axes de travail :

  • Suivre la mise en œuvre des Assises de la transition écologique pour le CMD : préparer des avis sur les différents points du plan d’action.
  • À l’initiative des membres : la gestion de l’eau, l’hydrogène, l’alimentation/agriculture de proximité, l’énergie solaire.

Groupe de travail « Santé » avec pour axes de travail :

  • L’accès aux soins dans la métropole d’Orléans.
  • L’attractivité de la métropole pour les professionnels de santé.
  • Stratégies et propositions.
  • L’accompagnement de l’ouverture du CHU.

Groupe de travail « Attractivité du territoire métropolitain » avec pour axes de travail :

  • L’image du territoire métropolitain du point de vue de l’extérieur.
  • Comment valoriser le territoire et ses talents.
  • Le développement de pôles de compétitivité spécifiques (BRGM…).

Il peut être saisi de deux manières :

  • par la Métropole pour solliciter son avis sur une politique publique ou un document stratégique ;
  • de lui-même sur un sujet ou un enjeu particulier du territoire.

Orléans Métropole

Adresse :
5 place du 6 juin 1944
45000 Orléans
France
Horaire :

lundi : 8h30-12h00 / 13h30-17h30

mardi au jeudi : 8h30-12h00 / 13h30-17h30

vendredi : 8h30-12h00 / 13h30-17h00