Orléans & son AgglO

Politique d'urbanisme

Tout projet d’urbanisme se construit dans le temps : le temps des études et des réflexions, le temps des concertations avec les habitants, le temps des aménagements urbains et des réalisations.

Enjeux et statégie

Le développement urbain d'Orléans doit être un projet partagé. Les enjeux actuels des villes se déclinent autour de quatre thèmes principaux : la question de la densité, de la rénovation urbaine, d'un développement équilibré, et enfin la nécessité de recoudre le tissu urbain. Tout cela doit se faire en cohérence avec les objectifs du Grenelle de l'environnement (préservation de l'environnement et des ressources, maîtrise de l'étalement urbain, proposition de modes de déplacements alternatifs à l'automobile, cohérence sociale et intergénérationnelle, etc.)

L'action de la ville d'Orléans poursuit plusieurs objectifs, dont celui d'en faire une ville de plus en plus attractive, de pouvoir répondre à la demande de logements et à l'accueil de nouveaux habitants, ou encore de faire venir de nouvelles entreprises et de nouveaux investisseurs. Tous les domaines sont donc pris en compte : le logement et l'habitat, les déplacements, le patrimoine, l'espace public, etc.

Le logement : l’importance de la diversité

Dans le domaine du logement, la ville d'Orléans est actuellement sur un rythme de construction de 500 à 600 logements par an. L'objectif est de le maintenir. Il est d'ailleurs à noter qu'Orléans est une des rares villes cette année non seulement à n'avoir pas perdu d'habitants, mais à en avoir gagné. Pour cela, la diversité de l'offre est essentielle : prix, âge, structures familiales, situations de handicap, tout doit être adapté.

Déplacements : 2 lignes de tram et des liaisons douces

En terme de déplacements, Orléans bénéficie aujourd'hui de 2 lignes de tramway, puisque la seconde ligne a été mise en service en juin 2012. Une baisse des déplacements motorisés à d'ailleurs d'ores et déjà été constatée. L'un des enjeux de la politique d'urbanisme est également de trouver un équilibre entre la place des piétons, des cyclistes et des automobilistes. Pour cela, il faut à la fois favoriser dans les opérations la mixité fonctionnelle permettant de réduire les déplacements (proximité des équipements, services et commerces), créer des coutures urbaines entre les quartiers, développer des liaisons douces et leur continuité (cheminements piétons et cycles) et évaluer les besoins en stationnement et y répondre tout en veillant à la qualité et la convivialité de l'espace public.

Embellissement de la ville : des aménagements publics très qualitatifs

Chaque projet urbain s'accompagne d'aménagements publics de qualité. Continuer d'embellir la Ville, favoriser l'appropriation, développer l'identité des quartiers et du centre ville : tout cela est au cœur de la volonté de la ville, notamment en poursuivant la requalification du centre ville vers l'ouest, en créant de nouveaux squares, de nouvelles places, en augmentant la place du végétal ou en sécurisant l'espace public (PMR, mal voyants, piétons, vidéo-surveillance, etc.) Rappelons que plusieurs centaines de façades ont été rénovées dans le centre ville, qu'une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP) a été crée, ou qu'un plan lumière a été mis en œuvre.

 

Equipements : à la fois adaptés et attractifs

Tous les projets urbains sont accompagnés par une réelle prise en compte des équipements, soit en modernisant les équipements existants (maisons de santé, médiathèques de quartier, équipements sportifs, scolaires...) soit en créant des équipements attractifs, dépassant l'échelle du quartier (complexe sportif de La Source, reconstruction du CHRO,  etc.)