Tendances des recherches actuelles

      Urbanisme

      le 30/11/2021

      Des aides pour lutter contre le mal-logement

      Dans le cadre de la campagne de réhabilitation des logements dans le quartier Carmes-Madeleine, Orléans Métropole, désireuse de lutter contre l’habitat indigne, accompagne les propriétaires dans la rénovation de leurs biens.

      Urbanisme

      Un périmètre compris entre la rue d’Illiers au nord, le boulevard Jean-Jaurès à l’ouest, les quais ligériens au sud et la place De-Gaulle et la rue de l’Écu d’or à l’est. Quelque 3000 logements, qui constituent le secteur concerné par l’OPAH-RU Carmes-Madeleine (Opération programmée d’amélioration de l’habitat – Rénovation urbaine), menée depuis 2019 par Orléans Métropole, destinée à réhabiliter logements et immeubles privés du quartier.

      « L’ambition est d’y lutter contre ce que l’on peut qualifier d’habitat indigne », souligne Stéphane Chouin, vice-président de la Métropole en charge de l’Habitat et du logement.

       

      Une véritable dynamique de requalification est ainsi initiée, afin d’accompagner les évolutions profondes du quartier, améliorer la qualité de vie des habitants, restaurer une mixité sociale, renforcer l’attractivité des logements en en transformant l’offre et en en améliorant l’habitabilité et les performances thermiques

      Dans ce cadre, 90 immeubles ont déjà été ciblés en 2 ans, et leurs propriétaires, occupants ou bailleurs, informés des dispositifs mis en place afin de les accompagner dans les démarches nécessaires à la réalisation des travaux d’amélioration de leurs logements.

      Un accompagnement technique, administratif et financier

      Ils peuvent en effet profiter, en plus d’un accompagnement technique ou administratif, d’aides financières exceptionnelles, mises en place par Orléans Métropole et l’Anah( Agence nationale de l’habitat). C’est le cas au 23 rue d’Angleterre, par exemple, où le propriétaire s’est vu financer les travaux de rénovation de son immeuble à hauteur de 55%, permettant au passage de transformer la composition des logements et de permettre à ses locataires de considérables économies d’énergie.

      Incitatif, le dispositif métropolitain comporte également un volet coercitif, en appui de ces démarches. En effet, si les propriétaires des immeubles ciblés, malgré la proposition d’accompagnement, refusent de présenter un projet de rénovation complète de leur bien, ils peuvent, après enquête parcellaire et arrêté de cessibilité, être soumis à expropriation.

      Information pratique

      Les propriétaires ou copropriétaires désireux de réhabiliter leur logement et souhaitant bénéficier d’une expertise technique gratuite sont ainsi invités à se rendre au local dédié à cette opération au 25, rue Porte-Saint-Jean. Ouvert au public sur rendez-vous : 06.12.48.29.07 ou amelioronslescarmes@semdo.fr