Un Conseil de Développement à l’image du territoire

Consulté sur des projets stratégiques et des documents de planification, le Conseil de développement évolue dans sa composition afin de respecter la parité et refléter la diversité du territoire. Il est présidé par Claire Delande et Benoit Lonceint, élus lors de la séance d’installation du 17 juin 2021.

Espace de dialogue entre la société civile, les élus locaux et les citoyens, le Conseil de développement contribue à enrichir les politiques publiques locales. Il rassemble des acteurs bénévoles du territoire d’horizons différents qui apportent leur expertise, leurs connaissances du terrain et leurs points de vue, pour émettre des avis et contributions sur les enjeux majeurs du territoire.

En ce début de mandat, Orléans Métropole a souhaité donné une nouvelle dynamique à cette instance, notamment dans sa composition, respectueuse de la parité femme/homme et représentative de la diversité du territoire. Ainsi, le Conseil de développement comporte désormais deux collèges :

  • « territorial » (44 membres) composés de binômes paritaires femme-homme désignés par chaque commune de la métropole, et connus pour leur engagement sur le territoire,
  • « acteurs locaux » (45 membres), soit des représentants d’organismes et d’institutions de différents secteurs d’activité, et des personnalités qualifiées, choisies par le conseil métropolitain pour leur expertise dans un domaine spécifique (économie, action sociale, santé, enseignement, transition écologique, agriculture…)

La présidence est composée d’un binôme paritaire : Claire Delande et Benoit Lonceint, élus lors de la séance d’installation du 17 juin 2021. Ils seront accompagnés d’un bureau composé d’au moins un représentant de chaque collège, pour organiser les travaux.

« Nous souhaitons tous que ce Conseil de développement prenne pleinement sa part dans la réflexion sur les différents dossiers et enjeux pour notre territoire. Cette nouvelle composition est un atout en faveur de cette plus grande participation citoyenne et appropriation des différents sujets. » Christophe Chaillou, président d’Orléans Métropole

Les missions du Conseil de développement ont été redéfinies par délibération du Conseil métropolitain :

  • éclairer la prise de décision des élus par un travail de prospective territoriale,
  • participer à l’évaluation des politiques publiques métropolitaines, en lien avec le suivi de projet métropolitain,
  • contribuer  à une dynamique de participation citoyenne à l’échelle du territoire, en s’appuyant sur les dispositifs de concertation dans les communes.

Le Conseil de développement se réunit en séance plénière en moyenne 5 à 6 fois par an, et organise des groupes de travail restreints sur des sujets ciblés. Il existe deux modes de saisine :

  • lorsque la Métropole sollicite son avis sur une politique publique ou un document stratégique,

lorsqu’il se saisit lui-même sur un sujet, un enjeu particulier du territoire.

Plus d'information