Sorties - Loisirs , La Source

le 13/03/2023

Avant l'ouverture de la saison, derniers aménagements au Parc Floral de La Source

Quatrième et dernier épisode de notre série sur les coulisses du Parc Floral de La Source : le point sur les aménagements qui permettront d'accueillir, dans des conditions optimales, les visiteurs dès l'ouverture de la nouvelle saison, le 20 mars.

La Source Sorties - Loisirs

Jardin remarquable, lieu de loisirs, de culture, de sensibilisation à la biodiversité… Le Parc Floral de La Source, site le plus couru du Loiret, attire chaque année plus de 100.000 visiteurs, et se doit en permanence d’évoluer, de se renouveler, pour en séduire de nouveaux.
Et cela passe autant par la plantation de nouveaux massifs, la création de nouveaux espaces, la programmation de nouveaux spectacles et événements, que par l’entretien des allées ou des travaux d’aménagement plus ou moins conséquents. Et c’est pendant la saison creuse, parfois à l’abri des regards, qu’employés du parc, ouvriers et engins s’affairent, pour accueillir le public dans des conditions optimales.
Visite de chantier avant le lancement de la nouvelle saison, le 20 mars

Du nouveau pour les jeunes intrépides

Au pied de l’emblématique toboggan tubulaire vert, un petit nouveau, tout de bois et métal, est venu remplacer l'ancien toboggan vieillissant.
Les jeux à ressort et bascule, tout comme celui d'équilibre, ont eux aussi été renouvelés, et font désormais la part belle au bois et aux insectes de la forêt, sous l'œil bienveillant du pyracorde, qui reste en place, pour le plus grand bonheur des apprentis grimpeurs.

Plantations à "La broderie"

Au pied du château, l’espace baptisé « La broderie », en référence aux motifs formés dans la descente vers le plan d’eau, se refait une beauté. Les locinera (chèvrefeuilles, pour les non-initiés), pas assez adaptés à la physionomie des lieux et à leurs usages, sont remplacés par des ifs.
Il a fallu pour cela, après les avoir arrachés, préparer le sol et l’amender, pour permettre aux nouvelles plantations, qui conserveront les mêmes formes géométriques, de prendre racine.

Rien ne se perd, tout se transforme !

Que faire du bois des chênes "tombés au combat", victimes des intempéries, du réchauffement climatique ou de parasites ?
Faire appel à une scierie mobile pour débiter les grumes, et transformer ces dernières en petit mobilier !
Premier exemple, avec la création d'une quinzaine de poubelles double flux, réparties à travers le site, et estampillées Parc Floral de La Source.

Le barrage sur le Loiret repensé

Ne dites plus "barrage à aiguilles", mais "dégrilleur" !
De par son statut de parc zoologique, le site se doit d’être clos, afin d’éviter aux animaux sauvages extérieurs d’y pénétrer, et aux autres de s’enfuir. Et cela comprend donc également le Loiret, qui prend sa source au cœur-même des 35ha de l’écrin de verdure. Installé depuis de nombreuses années tout au bout du parc, sous le pont, l’ancien « barrage à aiguilles » était devenu obsolète, et nécessitait d’être non seulement remplacé, mais également repensé. C’est donc un dégrilleur amovible qui y a été installé, qui conserve son rôle de barrière contre les entrées et sorties, mais permet à l’eau de s’écouler plus librement (et aux poissons de nager à leur aise).

Nouvel espace de détente

Les employés la surnomment "placette Pelargonium".
Aux abords de la Roseraie, la petite place s'est offert un lifting pendant l'hiver. Exit le sable de Vignats, dont l'entretien demandait trop de séances de désherbage. "Pour simplifier le travail de tout le monde, on a modifié l'allée d'accès, et engazonné le lieu", détaille Richard, responsable technique du Parc Floral. Bientôt, une borne fontaine y sera d'ailleurs installée, afin de créer un nouvel espace de détente.

Opération végétalisation, afin de masquer l'ancienne serre-restaurant, fermée depuis le début des années 1990.

La voirie choyée

La voirie d'accès aux aires de jeux, fatiguée, usée, ridée, aux airs de patchwork bicolore, peu propice aux déplacements des personnes à mobilité réduite, cauchemar des parents à poussettes et des apprentis cyclistes sans les petites roues ?
De l'histoire ancienne !
Après le décroûtage de l'enrobé existant, le réglage d'un fond de forme en calcaire, et le compactage du tout, un tout nouvel enrobé s'apprête à être posé. Quasiment le même traitement sera d'ailleurs appliqué à l'allée principale de l'entrée du site.

La serre s'habille de papillons

La température grimpe petit à petit, dans la serre aux papillons !
Maintenue aux alentours de 15 degrés durant la fermeture, elle est programmée depuis le 20 février pour remonter progressivement jusqu'à un peu plus de 25, afin d'accueillir les premières chrysalides, qui viennent d'arriver. En parallèle, les jardiniers s'affairent (en tee-shirt forcément, les veinards !) pour tailler les végétaux exotiques, en planter de nouveaux, et choyer les fleurs nectarifères. 

lifting aussi à la boutique de la serre

Réaménagement total !
Toujours avec l'objectif d'accueillir au mieux les nombreux visiteurs, la boutique de la Serre aux papillons s'offre elle aussi une belle cure de jouvence. Sous la houlette de Chloé, chargée du pôle touristique, l'espace a été entièrement repensé : accueil modifié, nouveau mobilier, offre de souvenirs étoffée...
À noter que les sanitaires attenants sont également en cours de rénovation totale, du sol au plafond.
Au Parc Floral, on pense vraiment à tout quand il s'agit de chouchouter ses visiteurs !