Dans le quartier Saint-Marceau, le site du Val Ouest déroule son vaste tapis naturel. L’aménagement de cet écrin est appelé à être revu, avec les habitants.

À l’écoute des préoccupations des habitants, la mairie d’Orléans s’est engagée à retravailler plusieurs projets d’urbanisme avec l’objectif de redonner sa place à la nature en ville, et de préserver et valoriser ces écrins de biodiversité. C’est le cas de la Zac Jardin du Val Ouest. La démarche, à l’échelle de la ville et menée en étroite collaboration avec les habitants, s’articule autour de quatre axes :

  • « dédensifier » les projets d’urbanisme, 
  • mettre un frein à l’étalement urbain,
  • réserver du foncier, dans ces opérations, pour des projets environnementaux et de production d’énergie durable,
  • privilégier des constructions durables (bois, énergie positive, sols perméables) et respectueuses de l’architecture de la ville.

Le projet d’aménagement du Val Ouest, soit une cinquantaine d’hectares compris entre les rues des Chabassières, Hatton et l’avenue de Saint-Mesmin, va faire l’objet d’une nouvelle concertation. L’objectif est de faire un point détaillé du projet, en portant une attention particulière à la notion de résilience (face au risque inondation), et en engageant la réflexion sur de vastes projets environnementaux, en lien avec les habitants.